Par DDK | 7 Décembre 2017 | 492 lecture(s)

Maison de la culture Mouloud Mammeri

Coup d’envoi des 9es Journées théâtrales en hommage au dramaturge Mohia

Les 9es Journées théâtrales en hommage au dramaturge Mohia ont débuté hier au niveau de la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou et se poursuivront, aujourd’hui, au théâtre régionale Kateb Yacine de la même ville. C’est aussi l’occasion du lancement de la 4e édition du prix Mohia d’or de la meilleure dramaturgie. Au menu de ces journées, une exposition permanente sur la vie et l’œuvre de Mohia au niveau du hall de la maison de la culture. Dans l’après-midi, le petit théâtre a abrité une rencontre-débat autour de l’œuvre de Mohia où plusieurs intervenants, pour la plupart des étudiants au département de Tamazight de l’université de Tizi-Ouzou, ont abordé les différentes facettes du travail du père du théâtre kabyle. «L’œuvre plurielle de Mohia» était le thème traité par Mme Guelma Zahia, étudiante au département de langue et culture amazighes de l’université Mouloud Mammeri. Mmes Chellit et Charfa du même département, ont décortiqué «La langue de Mohia : étude de deux pièces». Toujours dans le même sillage d’intervention, Mme Temmar Djouher a axé sa communication sur «La transcription des textes oraux de Mohia». De son côté, M. Amar Loufi, maître assistant, a abordé «Le théâtre Mohia» sur plusieurs angles. Pour M. Said Chemakh, maître de conférences, «Editer l’œuvre de Mohia est une nécessité impérieuse». Pour la journée d’aujourd’hui, en plus de l’exposition permanente, les organisateurs ont prévu un recueillement sur la tombe de Mohia à Ait Arbah, son village natal, un récital poétique en son honneur est assuré par Kadir Meddour. Par ailleurs, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours «Prix Mohia d’or de la meilleure dramaturgie en tamazight», le moment le plus attendu de ces journées, est prévue à 14 heures au niveau du théâtre régional Kateb Yacine. À signaler que la générale de la pièce théâtrale «Mmet-ihi», prix Mohia d’argent 2016, sera présentée juste après.

Farida Elharani

0