Par DDK | 28 Mai 2018 | 7080 lecture(s)

Chanson - En attente de transfert pour des soins en France

Solidarité autour de Taleb Tahar

C'est à croire que la malédiction tombe sur les artistes kabyles ces derniers temps.

En effet, en dehors du grand événement, tout ce qu'il y a de plus réjouissant, que prépare le trio Lounis Aït Menguellet - Idir - Allaoua pour un mémorable Yennayer 2019 à Bercy, et à un degré moindre la coupole de Lounis Aït Menguellet en solo le 1er juin prochain, les nouvelles de nos artistes se télescopent entre bonnes et moins bonnes pour ne pas usiter de mots trop défaitistes. Le sort et le destin en ont en tous les cas voulu ainsi. La maladie semble d'un coup s'en prendre à eux. Après les Djamel Allem, Karim Tizouiar qui se sont révélés en train de soigner de lourdes maladies, Akli Yahiatène qui doit être opéré de la cataracte ces jours-ci à Paris, si ce n'est déjà fait, voilà que la nouvelle de la complication de l'état de santé de Taleb Tahar vient contrarier davantage l'image de la scène artistique kabyle. En effet, la vue du cheikh s'est sensiblement dégradée ces derniers jours à tel point qu'il ne peut se déplacer sans le soutien d'un tiers. De sa confession, il ne distingue même plus les personnes et les objets et ne reconnait qu'à l'écoute de la voix de la personne qui s'adresse à lui si bien sûr c'est là une voix qui lui est familière. C'est le cas du reste aussi de Nouara et l'ancien animateur renommé de la Chaîne II que tout le monde appelle affectueusement D'da Boukhalfa. Taleb Tahar lui souffre des complications d'un diabète négligé depuis plusieurs années. Après une précédente alerte, il fut d'ailleurs hospitalisé à Tizi-Ouzou l'an dernier. Entre temps, il a été quelque peu soulagé, mais le mal semble irréversible. Aux dernières nouvelles, un transfert à l'étranger serait envisagé par des amis et proches de l'artiste. C'est dans cette optique d'ailleurs qu'un gala de solidarité est projeté pour le 17 juin prochain à Paris. Younès Boudaoud, qui chapeaute l'initiative, avise que la rencontre aura lieu à la salle "La belle étoile", à Noisy-Le-grand. Ont déjà confirmé leur présence les Arezki Moussaoui, Alilou, Kaci Boussad, Ferhat Iguercha, Hadjira... D'autres grands noms, qui risquent de ne pas être au rendez-vous , ont par ailleurs déjà manifesté leur soutien et solidarité à l'artiste, à l'image de Atmani, Farid Ferragui, Kamel Hamadi et Lounis Aït Menguellet, sans faire grand bruit. Chaque geste de tout un chacun ne sera sans doute pas de trop.
1.50