Par DDK | 5 Juin 2018 | 647 lecture(s)

BÉJAÏA - Grand gala de musique andalouse, hier, au TRB

En hommage au maître cheikh Baba-Amar Mamou

L’association du conservatoire de la musique andalouse de Béjaïa a organisé, dans la soirée d’hier, au théâtre régional Malek Bouguermouh, un grand gala-hommage à cheikh Baba-Amar Mohamed.

Ce grand maître de la musique andalouse, dit Mamou, a été rappelé à Dieu il y a maintenant plus de deux années. Ses amis et collègues du conservatoire ont voulu être là, en reconnaissance de sa vie consacrée à la musique andalouse au sein du conservatoire. L’artiste défunt avait fait ses premiers pas dans la musique andalouse, au conservatoire de Bejaia sous la direction de l’autre maître de l’andalou, Cheikh Saddek El Bejaoui, des mains de qui il avait reçu son premier violon, instrument qu’il a par la suite réussi à dompter et à maîtriser de manière magistrale. Lyèce Hocini, président de l’association, soulignera que pour cet hommage, le théâtre Malek Bouguermouh de Bejaia a été choisi parce que le défunt maître «affectionnait particulièrement l’endroit». En présence des membres de la famille de l’artiste, de ses amis et de son public, de grands artistes de la musique andalouse se sont succédé sur scène.
B Mouhoub.

0