Par DDK | 7 Juin 2018 | 1458 lecture(s)

Bounouh

Hommage à Mohamed Chemoune

L'association culturelle Moh Said Ou Bélaid et l'association Ilmezyen n'Bounouh, en collaboration avec le comité du village Vouzoula, l'APC de Bounouh, la maison de jeunes, l'APW et la direction de la culture de Tizi-Ouzou organisent, aujourd’hui et demain, un hommage au grand chanteur Mohamed Chemoune. L’artiste est très apprécié, d’autant qu’il n'avait pas abandonné son art durant toute la décennie noire, en organisant des galas artistiques ici et là. Ce fut le premier à avoir pensé à rendre hommage à Farid Ali, l'auteur de l'immortelle chanson «A yemma aâzizen our tsrou». «Dda Moh mérite amplement cet hommage. C'est une icône de la chanson kabyle, l'un de ses monuments aux côtés de Farid Ali, Oukil Amar, Ouahmed Kamel Ahalwane et bien d'autres, tous originaires de Bounouh», dira M. Abderahmane Ramdani, président de l'association «Moh Said Ou Bélaid». L'hommage aura lieu dans 2 endroits différents. Pour aujourd’hui, il y aura après l'ouverture des activités à la maison de jeunes du chef-lieu avec des expositions de coupures de journaux, la biographie de l'artiste et de ses pairs natifs de Bounouh. Ensuite, ce sera un film documentaire relatant l'engagement, dans divers types d'arts, des hommes de la région. On citera Farid Ali, Moh Said Ou Bélaid, Oukil Amar, Ouahmed, Djeddi, le cinéaste Amar Tribèche et bien d'autres... Pour la soirée de demain, il y aura au programme des témoignages de plusieurs artistes, à l'image d'Arzeki Bouzid, Ouazib Mohand Améziane et d'autres surprises qui se dérouleront à l'école primaire Mohamed Laoubi. Selon les organisateurs, aux côtés d'anciens journalistes de la Radio Chaîne II et de l'ex-RTA, d’anciennes gloires de la JS Kabylie viendront aussi assister à cet hommage, parce que Mohamed Chemoune est un fervent supporteur de la JSK. Il était parmi les premiers chanteurs à avoir rendu hommage à la JSK et à l'équipe nationale et après au MO Béjaïa et à la JSM Béjaïa. M. Abderahmane Ramdani a promis que cet événement restera gravé dans la mémoire collective de l'aârch Nath Smail. Mohamed Chemoune a commencé à chanter très jeune. Mai c'est en 1964 qu'il en fit son métier avant d'aller s'installer à Alger en 1966 où il côtoya de grands artistes. A son actif, plus de 24 disques. Même s'il s'est un peu éclipsé de la scène artistique, il répond toujours présent pour participer à des hommages et de belles causes. Qui ne connaît pas sa célèbre chanson «Ma truh-ed agma awiyi aw hmimi» !?
Amar Ouramdane

0