Par DDK | 12 Juillet 2018 | 1936 lecture(s)

Béjaïa Festival de la chanson et de la musique kabyles

En hommage au chanteur Abdelkader Bouhi

L’association Nemla organise, du 9 au 14 juillet, un festival de la chanson et de la musique kabyles en hommage au chanteur Abdelkader Bouhi, décédé le 14 juin 2014. Cet événement artistique aura lieu à la Maison de la culture Taos Amrouche de Béjaïa. Ainsi et en plus de la chanson, plusieurs autres activités culturelles sont au menu, à l’image d’un concours de gâteaux et autres plats traditionnels. C’est ce qu’a déclaré Mme Kahina Yaalaoui, de l’association Nemla. Un appel a été lancé à toutes les femmes de Béjaïa et de la région qui souhaiteraient participer au concours de gâteaux et de plats traditionnels de se rapprocher de la Maison de la culture Taos Amrouche. Le festival, c’est bien sûr essentiellement un concours de chansons avec jury et prix pour les lauréats, s’agissant d’un hommage à un grand chanteur. Mais il comprend aussi des expositions de robes kabyles, de produits du terroir et de photos retraçant la vie de l’artiste. L’appel est donc aussi lancé à la population locale et aux estivants, à venir nombreux du 10 au 14 juillet à la maison de la Culture pour les différentes activités du festival. Le défunt, a rendu l’âme dans son domicile de Béjaïa le 22 juin 2014 après un séjour au CHU Khellil Amrane de Béjaïa où la maladie qu’il avait combattue a fini par l’emporter. Il était auteur, compositeur et interprète et a produit une douzaine d’albums. La chanson qui l’a fait le plus connaître est «andallat» (où est-elle ?), produite en 1985/1986. Son dernier album «Ak wessigh a yimezzan» est sorti post mortem en 2015 aux éditions Gosto. Son premier album intitulé «Athmaten», enregistré en duo est sorti en 1983 à Paris chez un artiste comme lui du nom de Saadaoui Salah.

B. Mouhoub

0