Par DDK | 29 Juillet 2018 | 904 lecture(s)

CHANSON - Un concours consacré à ce titre emblématique

Ya noudjoum el lil, d’El Hasnaoui, interprété en tamazight

C’est avec un grand enthousiasme que le public s’est rendu à la maison de la culture Mouloud Mammeri pour découvrir pour la première fois en tamazight le 7 juillet 2018 la célèbre chanson «Ya noudjoum Ellil» du grand maitre Cheikh El Hasnaoui, chantée par la troupe de Cheikh Rachid Bellik. De belles sonorités de mots amazighs entonnés harmonieusement par des jeunes filles à la fleur de l’âge nous transportent et nous envoûtent. Des mots bien choisis de l’«Amawal» de Mouloud Mammeri, que le génie de l’artiste Ayred a fusionnés dans un ordre harmonieux, musical et poétique. Des airs amazighs flottent dans l’air, tels des papillons de printemps aux vives couleurs apaisantes, et l’esprit du maitre planait au-dessus des présents qui, pour la plupart, ne connaissent du grand maître El Hasnaoui que le fabuleux legs artistique. Rachid Bellik au violon, aux commandes de sa troupe, a exécuté en virtuose qu’il est cette chanson d’anthologie pour la première fois au spectacle de fin d’année des ateliers de la maison de culture Mouloud Mammeri de Tizi- Ouzou. Cette initiative, très louable et à encourager, a été possible grâce à la collaboration artistique avec l’artiste Ayred (Omar Sahli) en qualité de parolier. La vision de cet artiste est tant artistique qu’anthropologique, elle consiste en l’adaptation en tamazight des grands classiques de la chanson chaabi d’expression arabe qui sera d’un grand apport à la transmission de notre langue. Pour cela, il a eu une idée très ludique qui consiste à organiser un concours de chant intitulé «El Hasnaoui S tmazight» qui permettra aux jeunes de découvrir le patrimoine musical de notre maître El Hasnaoui sous un nouveau visage. Le choix de la chanson «Ya noudjoum el lil», «Ay itri n yidh» comme chanson du concours, n’est pas fortuit, cette célèbre chanson a été remise au goût du jour par le regretté Kamal Messaoudi, ce qui est déjà une préparation du large public à apprécier cette nouvelle version dans notre langue Tamazight cette fois.

Akli. N.

0