Par DDK | 23 Aout 2018 | 1487 lecture(s)

Kherrata - Programme artistique Été Algérie

Massa Bouchafa pour une clôture en beauté

Durant plus d’un mois, du 15 juillet au 18 août, des chanteuses et chanteurs algériens se sont produits à la salle du 8 Mai 45 de la ville de Kherrata.

C’était dans le cadre de l’édition artistique et culturelle organisée cette année au niveau du chef-lieu de la Daïra par l’Office National de la Culture et de l’Information. En effet, grâce à la prise en charge de cette salle par cet Office depuis à peine une année, le constat est plus que positif, du fait que des animations culturelles, artistiques, théâtrales, et des projections de films sont assurées aussi bien pour le grand public que pour les jeunes. Cela permet ainsi de redonner à l’art aussi riche que diversifié la place qui lui revient en tant qu’outil d’émancipation des citoyennes et citoyens de cette ville qui en est vraiment dans le besoin. Quoi de mieux que l’art pour meubler utilement le vide, surtout pour les jeunes que les moments de détente et de loisirs préservent des dangers générés par l’ennui et l’oisiveté ? Durant plus d’un mois, les galas et projections de films ont été assurés au grand public, non seulement de la ville, mais aussi des communes limitrophes qui se sont déplacés nombreux à ces manifestations. Celles-ci, faut-il le noter, se sont déroulées dans de bonnes conditions et une remarquable organisation. Les conditions d’accueil étaient parfaitement assurées par les responsables de la salle. Cela est un constat de visu à l’occasion de la clôture de ce spécial «été Algérie» à Kherrata, où, tard dans la soirée du Samedi 19 Aout 2018 la chanteuse Massa Bouchafa a fait vibrer la salle plus ou moins parsemée de fans qui se sont déplacés pour la circonstance. Les chansons rythmées de l’artiste ont battu la mesure aux mouvements de danse kabyle et aux reprises en chœur d’un public exemplaire en parfaite symbiose avec la belle voix spécifique à cette chanteuse qui a marqué de son empreinte la chanson kabyle. Cette présence du public moins importante qu’attendu pourrait être imputée à des considérations objectives qui ont trait à l’organisation de cette soirée musicale à la veille de l’Aïd où les habitants de Kherrata et des communes limitrophes sont beaucoup plus préoccupés par les préparatifs liés à cette fête. L’horaire du début de la soirée fixé à 18heures, peut aussi avoir un rapport avec le nombre du public, et ce, en raison des problèmes de transport pour le retour une fois le spectacle terminé. Au cours d’un bref entretien qu’elle a bien voulu nous accorder, la vedette de la chanson kabyle n’a pas manqué de manifester son plaisir de se produire pour la deuxième fois dans la ville de Kherrata, très connue pour son passé historique. Elle ne manqua pas d’exprimer aussi ses hommages à la population de Kherrata et sa région attachée à la culture dans toute sa diversité, et qui préserve jalousement son patrimoine et ses valeurs. S’agissant du bilan du programme culturel de cet «été-Algérie» à Kherrata, le directeur de la salle, M. Hidri Mabrouk, fait état de deux galas organisés par semaine, 19 chanteuses et chanteurs algériens de différentes régions du pays se sont produits en cette occasion, accompagnés par 61 musiciens. Il notera que tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de ces galas, d’où leur réussite. A cela s’ajoute la projection publique de films cinématographiques divers, d’une façon permanente. Il indiquera au passage qu’un programme spécial pour enfants sera mis en œuvre à partir du début du mois de Septembre 2018, programme qui se poursuivra jusqu’au mois de Juin 2019.

Slimane Zidane.

0