Par DDK | 5 Septembre 2018 | 563 lecture(s)

Édité à titre posthume

Nouveau recueil de nouvelles de Kaysa Khalifi

La maison d'édition «Ccix Muhend Ulhusin» de Tizi-Ouzou vient d'éditer, à titre posthume, le nouveau recueil de nouvelles de l'écrivaine Kaysa Khalifi intitulée «Tabrat» (lettre), comme convenu dans le contrat moral qui la liait avec les responsables des éditions en question. Avec cette nouvelle parution, la jeune écrivaine a totalisé trois ouvrages publiés, touchant à trois genres littéraires, que sont la poésie, la nouvelle et le roman. Rappelons toutefois que ce recueil devait être sur les étals il y a trois ans, mais comme le premier éditeur sollicité par feue Kaysa Khalifi avait pris énormément de retard, elle avait décidé de changer d'éditeur. À ce propos, elle avait écrit sur son compte Facebook : « Qui va se plaindre? L'écrivain ou l'éditeur? Le premier est impuissant, le second a raison. Ça fait plus d'un an et demi que j'attends l'édition de mon recueil de nouvelles. Patience mes écrits! ». Ce nouveau-né littéraire comprend 7 nouvelles au total, traitant de divers sujets en rapport, entre autres, avec la vie, l'amour, la société, la culture, le savoir-vivre, l'absurde et l'identité. L'une des nouvelles que l’on trouvera dans ce livre a déjà été primée en 2015 lors d'un concours organisé par l'Association «Lbachir Amellah» de Feraoun. Comportant 116 pages, à travers les lignes de ce nouveau recueil, Kaysa a essayé de transmettre certaines idées avec toute l'affection, l'amour et la sagesse qu'on lui connaît. «C'est d'abord un honneur pour nous que ce livre soit édité à nos éditions. Je sais que Kaysa est heureuse là où elle est», nous dira l'un des propriétaires des éditions Ccix Muhend Ulhusin, Mebarek Gamar. Et d'ajouter: «Concernant sa distribution dans les différentes librairies, nous comptons procéder ces jours-ci». Kaysa Khalifi fut écrivaine-poétesse et collaboratrice dans le supplément en tamazight de la Dépêche de Kabylie. Elle s’est éteinte à la fleur de l’âge, le 25 juin dernier.

M. K.

0