Accueil Évènement Le MPA remporte la bataille d’Alger

Hakim Bettache a été installé maire de l’APC d’Alger-centre avant-hier

Le MPA remporte la bataille d’Alger

7440

Après une campagne électorale exceptionnelle, menée avec brio par Hakim Bettache, la  présidence de l’APC d’Alger-Centre, commune hautement stratégique, est revenue au parti d’AmaraBenyounès, le Mouvement Populaire Algérien ( MPA). 

En effet, à l’issue d’un vote organisé avant-hier dimanche, « en toute transparence », selon Hakim Bettache, et en présence du wali délégué du secrétaire général de l’APC et du staff de la daïra, le procès verbal a été signé par les trois partis en lice, à savoir,  le MPA, le FLN et le RND. Cette consécration, loin d’être une surprise pour les Algérois, convaincus de l’engagement et la détermination des membres du MPA à redonner à la commune son lustre d’antan, épatés par la campagne de proximité menée par cette équipe et surtout persuadés que la gestion de la commune d’Alger centre ne peut se faire que par une équipe qui se revendique d’un parti ayant exposé son programme de développement et ses visions pour un avenir meilleur pour les enfants de cette cité.Durant l’après-midi de dimanche, et pour s’adjuger la majorité qui lui permettra de présider la commune, sachant que le MPA avait obtenu une majorité relative dans cette commune avec plus de 2 500 voix, le parti d’Amara Benyounès s’est allié au Fadjr El Jadid pour remporter la présidence, a précisé M. Bettache. Le nouveau maire est conscient de la rude tâche qui l’attend. Mais fort de son expérience dans la gestion des affaires sociales, sous la présidence de Tayeb  Zitouni, et ayant côtoyé de près les comités de quartiers,  Hakim Berttache croit dur comme fer que seul une gestion saine, loin de toutes tergiversations, saura redonner le sourire aux Algérois, embourbés dans des situations inextricables, comme le logement, le travail, et l’insalubrité de la ville. Commentant les résultas obtenus par le MPA à l’issue de ces élections communales, le premier responsable de la commune d’Alger centre, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour dire : « notre formation est la seule qui a investi le terrain dès le premier jour de la campagne. Nous avons rempli des salles où mêmes les plus grands partis n’avaient pas réussi à le faire. En plus du travail de proximité que nous avons effectué ce résultat reflète un effort de longue haleine. C’est le fruit d’une campagne sérieuse où nous avons travaillé sans relâche, sans parler du côté financier où nous avons mis le paquet. Alors je dirai à nos détracteurs que cette réussite n’est qu’une juste récompense pour notre travail et notre sacrifice ». « Nous avons gagné par ce que nous sommes sincères », nous a déclaré hier M.Bettache lors d’un entretien qu’il nous a accordé entre deux séances de travail et une ultime rencontre avec l’ex président d’APC, Tayeb Zitouni, venu le féliciter et lui témoigner toute sa reconnaissance pour le travail accompli sous son règne. Si la campagne électorale de 21 jours a été longue et difficile, riche en meetings, réunions, visites et beaucoup de proximité avec les citoyens, Abdelhakim Bettache a eu également à mener des tractations pour enfin permettre au MPA de remporter cette commune symbolique. Mais le vrai travail commence aujourd’hui pour le maire élu. Il aura en effet à redonner l’espoir aux jeunes diplômés, à la recherche d’un emploi, à ces familles nécessiteuses en quête d’un toit digne et à l’Algérois lambda furieux de voir « la blanche » se transformer en une ville quelconque où il ne faisait plus vraiment bon y vivre. Et pour que toutes ces tâches soient convenablement accomplies, Abdelhakim Bettache est persuadé que les comités de quartiers, le mouvement associatif et les différentes organisations agrées sont en mesure d’apporter leurs contributions pour faire d’Alger centre un haut lieu culturel et une commune digne d’être la vitrine du pays.  

Ferhat Zafane