Par DDK | 16 Février 2017 | 718 lecture(s)

Bouira

Mihoubi attendu samedi

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, est attendu, samedi prochain, dans la ville de Bouira, pour donner le coup d’envoi de la troisième édition du Festival du film révolutionnaire. Le festival sera abrité, durant trois jours, par la maison de la culture Ali Zaâmoum et l’Université Akli Mohand Oulhadj, avec au menu un riche programme culturel, a-t-on appris des organisateurs. Ces derniers travaillent d’arrache-pied pour parachever les dernières retouches avant le début officiel de cette manifestation consacrée au film et au cinéma révolutionnaires, dont une série de films historiques seront projetés à cette occasion. «Des films comme Le puits, la bataille d’Alger, l’Opium et le bâton, Patrouille à l’est et bien d’autres retraçant l’histoire de la guerre de libération nationale et les sacrifices de nos glorieux martyrs, seront projetés à cette occasion», a expliqué le directeur de la culture El-Hachemi Bouhired. «Le ministre de la Culture viendra, samedi, pour inaugurer ce festival», a confié un organisateur. Des conférences suivies de débats, ainsi que des expositions de matériels de cinéma seront organisées à cette occasion, en présence de plusieurs réalisateurs, acteurs et comédiens, à l’image de Mohamed Adjaimi, Amel Himer, Hacène Benzérari, Fawzi Saichi…, a-t-on ajouté de même source.

Toudert Sadi

0