Par DDK | 16 Février 2017 | 934 lecture(s)

Le point du jeudi

Les législatives et les questions de monsieur tout le monde

S. Ait Hamouda

Il est parait-il des liens que tout le monde confond entre le trucage des élections et la manigance, la rumeur, les turpitudes ayant à voir avec le prochain suffrage. Il y a ceux qui pensent qu’une élection, n’importe laquelle, qu’elle soit locale, parlementaire ou présidentielle, ne peut être que faite de magouilles, de malice, de trucage et de bourrage des urnes. C’est peut-être vrai, mais pas généralement, pas totalement, pas radicalement. Il est indubitablement certain que tout n’est pas noir ou blanc, il y a des teintes et des demi-teintes qu’on arrive difficilement à lire, ou à décrypter même par temps de brouillard lourd. Il incombe à nos analystes de faire la différence entre le bon grain et l’ivraie, entre le faux et le juste, entre ce qu’on prend pour argent comptant et monnaies de singe, entre ce qui est vrai et ce qui fait partie des élucubrations de fous. Voilà qu’une dernière nouvelle, bonne ou mauvaise peu importe, annonçant la dispersion des copains et des coquins d’hier, avec l’éclatement tonitruant de la coalition dite ICSO. Elle était plus ou moins attendue de par sa composante contre nature, composée d’islamistes, de démocrates, d’islamo-démocrates. Ne pouvait aller loin. Mais là où le bat blesse, c’est qu’on voit se déchirer, pour un siège, nos politiques. Il y a de quoi se tirer les cheveux. Il serait fastidieux d’énumérer les raisons de leurs discordes tellement elles sont nombreuses. Rien n’y fait, on tient mordicus que les suffrages à venir n’observeront aucune neutralité. Reste à voir… Mais ceux qui doutent de l’impartialité de l’administration dans ces élections doivent à tout le moins y participer et après juger sur pièces. Il va de soi que chaque élection possède des partisans et des contres, et c’est normal. Qu’est ce qui rapproche ceux qui se disent démocrates des islamistes, en quoi un dial, disons minimum, puisse-t-il les rapprocher ? En quoi peuvent-ils construire quelque chose de valable pour les Algériens ?

S. A. H

0