Par DDK | 20 Avril 2017 | 1127 lecture(s)

Après une fermeture de 4 mois

La station de fourgons enfin opérationnelle

La station de transport des fourgons de voyageurs de la daïra de M'Chedallah, qui a bénéficié d'une importante opération de rénovation et de modernisation, a été remise en service lundi dernier après une fermeture pour travaux qui aura duré quatre mois. Le projet tant réclamé et par les transporteurs et par les voyageurs a été confié à un opérateur qui a l’a livré dans les délais (4 mois), pour une enveloppe financière d'un milliard de centimes. Lundi dernier, premier jour de sa réouverture, il a été constaté une influence record de plusieurs dizaines de transporteurs, venus des quatre coins de la daïra de M'Chedallah, lesquels voulaient tous occuper de meilleures places. Ceci a engendré une anarchie pendant plusieurs heures. Cependant, après discutions entre les exploitants des diverses lignes, il a été convenu à ce que chacun reprenne son ancienne place. Cette aire de stationnement, qui n'était qu'un vulgaire terrain vague qui ressemblait beaucoup plus à un souk qu’à une station de fourgons, a complètement changé de visage. Avant son réaménagement, son exigüité causait des difficultés de manœuvre pour les transporteurs sur une superficie qui n'excédaient guère les 2000 m2. À signaler que la structure comprend, entre autres, une voie d’accès pour piétons, un passage pour handicapés, 4 abribus, des sanitaires dotées de 4 toilettes, 4 candélabres à double-crosses pour l'éclairage, des trottoirs des deux côtés, et deux quais de stationnement. Le tout renforcé par un mur de soutènement de plus de 80 mètres et d’une longueur sur 2,5 mètres de hauteur. L’opérateur chargé des travaux de réaménagement a, en plus, pris à son compte une surface, entre l'ouvrage et l’hôpital mitoyen, qu'il a aménagée en espace vert. L'APC s'est, ensuite, engagée à la planter en fleurs et arbustes d'ornement. Rappelons que cette station de bus, implantée au niveau du chef-lieu de daïra à l'entrée sud de la ville de M'chedallah, a fait couler beaucoup d'encre et de salive. Il convient de noter qu’avant le lancement de cette opération d'aménagement, qui s’est achevée, les bus et fourgons de transport de voyageurs, fréquentant cet espace, avaient été délocalisés temporairement vers une autre aire libre située en face du lycée Ben Badis.

O. S.

4.00