Par DDK | 15 Novembre 2017 | 2083 lecture(s)

Coopération algéro-française

Macron à Alger le 6 décembre

Le Président français, Emmanuel Macron, effectuera une visite d’Etat en Algérie le mercredi 6 décembre.

C’est le chef de l’Etat français lui-même qui en a fait l’annonce publiquement, en réponse à un habitant qui l’interpellait lors d’un bain de foule pendant une visite à Tourcoing, dans le nord de la France. L’information a été vite confirmée par l’APS qui cite «une source autorisée du ministère des Affaires étrangères». «Suite aux consultations entre les institutions algériennes et françaises compétentes, la visite en Algérie du président de la République française, M. Emmanuel Macron, a été fixée au 6 décembre prochain», a indiqué l’APS. Emmanuel Macron qui devait visiter l’Algérie au lendemain de son élection en mai dernier, est très attendu sur bien des sujets qui intéressent les relations entre les deux pays, notamment au volet Histoire. Lors de sa visite en Algérie, février dernier, Macron, alors candidat à la présidentielle, avait déclaré que la colonisation française était un «crime contre l’humanité», provoquant de vives réactions en France, pendant que les nostalgiques de l’Algérie française estiment que la colonisation est un acte positif pour les peuples colonisés. Le candidat Macron a aussi déclaré, dans une interview arrachée par la chaîne Echourouk news, lors de sa visite express, qu’il a «toujours condamné la colonisation comme acte de barbarie». La barbarie fait partie d’un passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses à celles et à ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes», avait-il, alors, affirmé. Des déclarations qui ont suscité l’admiration du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, saluant en premier l’élection de Macron à la tête de l’Etat français. Mais depuis lors, aucune évolution dans le discours officiel de la France n’a été enregistrée. C’est ainsi que la visite du chef de l’Etat français, le 6 décembre prochain, sera scrutée de près, notamment ses déclarations. Une visite qui intervient, également, à la veille de la tenue du Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), décidé lors de la 4e session du Comité mixte algéro-français, tenu le dimanche dernier à Alger, durant lequel trois importants projets de coopération économique ont été signés, parmi lesquels le très attendu projet de montage de véhicules de la marque Peugeot.

M. A. Temmar

3.50