Par DDK | 7 Décembre 2017 | 637 lecture(s)

Le point du jeudi

De la désinformation en général à l’information en particulier

Il ne viendrait à l’idée de personne de rendre opaque ce qui est clair, nette et évident comme le nez au-milieu du visage. Et puis à quoi ça sert de se perdre en conjectures, à n’en plus finir pour qu’après se confondre en excuses les plus plates ? Certainement que l’alibi est plus gros eu égard à la vérité toute nue et plier l’affaire en peu de temps qu’il ne fallait pour la créer de toutes pièces. N’est-ce pas inconvenant pour tout le monde de balancer des bobards et revenir sur ce qu’on a dit pour divertir, amuser et distraire le peuple ? Vraiment déconcertant et horripilant de voir des histoires à dormir debout surgir soudainement en contradiction avec la réalité du terrain, avec des aperçus par le plus petit bout de la lorgnette et armer du sérieux nécessité pour passer auprès de la masse. Et puis aussi surprenant que cela puisse paraître, venir, le contraire en bandoulière, prêcher le démenti le plus formel envers ce qu’on a dit auparavant. Et on vous le fourgue en des mots simples et bien tournés au point où vous vous trouvez dans l’expectative. Le mensonge dans le cas de figure ne serait plus un et là vous vous affaissez sur votre siège en vous demandant ce qui s’est réellement passé. De deux choses l’une, ou on vous a berné comme un bleu, ou vous vous êtes trompé et vous vous précipitez à faire amende honorable, présentant votre mea culpa avec renfort de vocabulaire le plus pusillanime. Ce qui rend chez nous les difficultés de communication plus compliquées, plus difficiles à cerner et le pire, plus malfaisantes. Dès lors que les événements, surtout les plus importants, sont précédés de ballons de sonde, le temps d’apprécier l’accueil que leurs réservera la vox populi. Et ensuite on décide si cela serait fait ou pas et de son coût dans la balance des qu’en dira-t-on. Illusion quand tu nous tiens ! Il va sans dire qu’à l’aune de la désinformation, il y aura des vérités pas toutes belles à dire et on se verra tout bonnement grugé !!!

S. A. H.

0