Par DDK | 11 Janvier 2018 | 1524 lecture(s)

Point du jeudi

Les portes de l’année

S. Ait Hamouda

Amenzu ussegwas, c’est demain ! Donc, que l’année qui s’annonce soit prospère pour les Algériens et l’Algérie, qu’elle soit belle et bonne et qu’elle illumine le pays d’un regain de luminescence, qui rayonnera sur tout le territoire et ne laissera nulle place, nul gourbi, nulle chaumière, nulle tente, nul appartement sans sa lumière bienfaitrice. Que cette année soit pour les Amazighs celle où ils vivront la consécration pleine et entière de leur langue, de leur culture, de leur Histoire, de leur identité. Quelle leur apporte le bonheur, la paix, la sérénité, la convivialité, et qu’elle leur soit, un long fleuve tranquille. Yennayer est le premier mois de l’année du calendrier agraire amazigh. Il inaugure une année pleine de promesses, de belles moissons, de cueillettes généreuses et de tranquillité pour la famille. Il est célébré dans tout le Maghreb par «Aghounja», «ayarad» une sorte de carnaval, on y prépare divers mets, selon les régions, que grands et petits savourent dans la joie et la délectation. Que l’on prenne date, ce Yennayer-ci diffère de ceux qui l’ont précédé par sa consécration en journée chômée et payée, donc reconnu par l’Etat, comme une halte calendaire marquant la porte de la nouvelle année, marquant l’histoire, la culture, les rituels et les rites propres aux Maghrébins. Ne nous embarrassons pas des rituels qui étaient appliqués depuis les temps immémoriaux, mais prenons en considération le temps et l’espace de cette commémoration et son statut actuel. Populaire, elle l’est par son ancrage dans les racines de la nation. De tout temps, elle a marqué les festivités propres aux habitants de l’Afrique du Nord, elle les a trempés dans le moule de leurs identité et culture. L’Histoire de son ancrage social tire son origine non pas de Chachnaq, mais de l’historiographie Nord-Africaine depuis son avènement, bien avant la victoire de ce pharaon de la XXIIe dynastie sur Ramsès II. Quoiqu’il en soit, je vous souhaite un bon Yennayer.

S. A. H.

0