Par DDK | 30 Juillet 2018 | 6426 lecture(s)

VISITE MINISTERIELLE Abdelkader Benmessaoud était hier à Béjaïa

«Le tourisme sera la locomotive du développement»

Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, était, hier, l’hôte de la capitale des Hammadites où il a eu à visiter divers projets relevant de son secteur.

Dès son arrivée à Béjaïa, le ministre s’est dirigé vers la ville d’Amizour où il a visité le projet de réalisation d’un hôtel avec bungalows et villas pour une capacité globale de 578 lits. Le directeur de wilaya du tourisme a saisi l’occasion pour présenter au ministre la situation du secteur dans la région. Ayant eu connaissance de l’existence de 56 projets non lancés pour diverses contraintes dont la nature juridique du terrain et des oppositions citoyennes, Abdelkader Benmessaoud fera part de son mécontentement et ordonnera la levée de ces oppositions. Il instruira le directeur de développer, en partenariat avec les privés, les trois stations thermales que possède la wilaya de Béjaïa. Et c’est à partir d’Amizour, que le ministre déclarera qu’«en sa qualité de ville historique recelant d’énormes potentialités, Béjaïa peut devenir la capitale du tourisme, secteur qui deviendra, au fil du temps, la locomotive du développement». Pour cela, dira le ministre, il est nécessaire de «transformer les points négatifs en points positifs». En se rendant à l’autre extrémité côtière de la wilaya, dans la ville de Melbou, le ministre du Tourisme visitera le projet de réalisation d’une résidence touristique d’une capacité de 374 lits, puis inaugurera, dans la commune voisine de Souk El Tenine, un hôtel de 323 chambres pour une capacité de 90 lits qui, d’ailleurs, a été mis en service il y a une année. À Aokas, la délégation ministérielle a fait une halte à la nouvelle plage autorisée à la baignade d’Achrit où le premier responsable du secteur a été interpellé par les animateurs du mouvement associatif local qui lui ont remis une requête dans laquelle ils demandent «l’annulation du projet de la zone d’expansion touristique au niveau de la bande boisée avec la restitution de celle-ci à la collectivité». Les textes relatifs à la protection et à la valorisation du littoral, portant sur les modalités de construction des sols sur la bande du littoral, à la protection de l’environnement et au développement durable du tourisme ont été rappelés dans cette missive. Au niveau de la station balnéaire de Tichy, après avoir inauguré une résidence touristique de 104 lits, le ministre a visité le projet de réalisation d’un hôtel de 154 lits où le propriétaire fera remarquer que «le parking se trouvant en face de l’établissement et géré anarchiquement, ainsi qu’une kyrielle de baraques de fortune érigées également en face de l’établissement ne peuvent encourager les investissements touristiques dans la région». Avant de rejoindre le chef-lieu de wilaya où il a inspecté trois projets d’hôtels d’une capacité, respective, de 125 lits, 200 lits et 252 lits, le ministre a fait une longue halte à l’hôtel Les Hammadites de Tichy. Sur place, il a assisté à un exposé sur le projet de modernisation de cet établissement pour une enveloppe globale de 157 milliards de centimes. Ce projet, à réaliser en deux phases dont l’une s’achèvera en mai 2019 et la seconde en mai 2020, permettra la rénovation et la réalisation de 132 chambres, 6 suites, 7 appartements, 700 couverts en restauration, une centaine en gastronomie et 1 600 au snack, 2 piscines, 1 salle de séminaires de 250 places, des plans d’eau, un aqua-parc, un théâtre de verdure, un terrain multisports et un parking de 500 places dont une centaine de places couvertes.

A Gana

0