Par DDK | 1 Aout 2018 | 1031 lecture(s)

APC d’Oued Ghir

Les négociations «en bonne voie»

Le déblocage de l’Assemblée populaire communale d’Oued Ghir se dessine à en croire les échos. Les négociations et les rapprochements entre les différentes parties sont «en très bonne voie» et l’installation d’un exécutif municipal devrait intervenir dans quelques jours, a-t-on appris, hier, du maire d’Oued Ghir, M. Yacine Ramdani. «Les négociations que je mène actuellement avec deux élus du FLN, un élu du RCD et un autre du FFS sont en très bonne voie. Le principe de travailler ensemble pour l’intérêt de la commune est acquis. Les tractations tournent uniquement sur la question de la répartition des vice-présidences. Mais, je suis sûr que nous trouverons un consensus dans les prochains jours», a déclaré l’édile communal. Ce dernier est revenu sur l’échec de l’initiative entreprise par le P/APW de Béjaïa, au mois de juin dernier. «Il est vrai que le P/APW, ainsi que le député et fédéral du FFS ont initié des négociations pour dénouer la crise à l’APC, malheureusement les élus FFS se sont rétractés et l’initiative est tombée à l’eau», a-t-il expliqué. L’unique élu du RCD à l’APC d’Oued Ghir, Hakim Taherbilt, s’est dit, quant à lui, prêt à rejoindre l’exécutif. «Le blocage n’est pas une solution. Cela peut conduire au pourrissement que je refuse. Personnellement, je suis pour le changement. C’est la recherche de l’intérêt de la commune qui m’a poussé à s’assoir autour de la table des négociations pour trouver un dénouement salutaire à cette crise. Je confirme que les pourparlers sont en bonne voie», a annoncé H. Taherbilt. Même son de cloche chez Khaled Bestani, élu FLN, qui drainait l’opposition au sein de l’APC d’Oued Ghir au lendemain des élections locales de novembre dernier. Le jeune élu FLN motive son désir de composer avec le maire Yacine Ramdani par sa volonté de s’acquitter du mandat que ses électeurs lui ont confié. «Les délégués mandatés par le peuple doivent être responsables de leurs actes. Je pense qu’il faut l’implication de tout le monde pour sortir de cette situation. Les citoyens attendent de nous des solutions concrètes aux problèmes auxquels ils font face. Je suis partant pour intégrer l’exécutif s’il y a un esprit de bonne volonté», a-t-il souligné. Les habitants de la commune d’Oued Ghir attendent avec impatience le déblocage de leur APC pour espérer une amélioration de leur cadre de vie, à la faveur de l’inscription de projets d’aménagement urbain et l’achèvement des chantiers en cours de réalisation.

B. S.

0