Par DDK | 4 Aout 2018 | 2489 lecture(s)

MUNICIPALITÉS - M. Mechedou présente son premier bilan semestriel

Une première pour un maire à Ahnif

Le président de l'assemblée populaire communale d'Ahnif, M. Mechedou Mohamed, d’obédience PFJ (Parti Fadjr el Jadid), a présenté, avant-hier, le bilan de son premier semestre de gestion de la municipalité.

Une rencontre, abritée par la bibliothèque communale mitoyenne du siège de l'APC, à laquelle l'assemblée a appelé par voie d'affichage mais qui a drainé une foule mitigée. Après une minute de
silence à la mémoire des martyrs, la P/APC lancera : «Nous sommes venus vous servir et non nous servir», précisant que c'est la première fois depuis la création de l'APC d'Ahnif, en 1984, qu'un bilan est publiquement présenté. Le maire exposera ensuite brièvement les activités de l'assemblée durant ce premier semestre, se résumant à un programme lancé dans le cadre des PCD qui consiste en l'extension des ouvrages d'utilité publique prioritaires, tels que les réseaux d'AEP et d'assainissement. Egalement, plusieurs opérations de rénovation de l'éclairage public notamment au niveau du chef-lieu de la commune, au même titre que d'autres opérations de restauration d'ouvrages détériorés à travers la totalité des agglomérations. Il annoncera dans la foulée qu'une enveloppe de 2 milliards de centimes a été dégagée sur fonds propre pour la réalisation d'un stade communal. Le maire reconnaîtra cependant que cette dynamique est «sensiblement freinée par des oppositions en série». Poursuivant son intervention, l’édile indiquera qu'une autre priorité a été accordée au parc roulant de la commune qui a été «en majorité remis en marche», selon lui. Sur le volet investissement, il révélera qu'en l’absence de ressources propres à la commune, l'assemblée a opté pour la création d'une zone d'activité sur une assiette de 20 hectares, au lieudit Voulhafer, affirmant que «d’ores et déjà plusieurs investisseurs privés se sont inscrits et ont déposé leurs fiches techniques pour investir dans plusieurs secteurs». Le maire dira tabler sur la création, dans un proche avenir, de quelque 700 postes d'emploi fixes, s'engageant à «accorder la priorité d'embauche aux chômeurs de la commune». Il dira sur ce volet qu'une autre assiette de terrain mitoyenne a été dégagée pour recevoir des unités de fabrication d’agglomérés ainsi qu’une unité de plâtre que «des investisseurs étrangers ont l'intention d’y monter». En matière de logement sociaux, le premier magistrat de la commune assurera que le projet des 160 logements est en voie d’achèvement et qu'un autre quota de 100 logements sociaux a été accordé à la commune au même titre qu'un groupe scolaire moderne. Au même chapitre, il informera qu'un quota de 80 logements ruraux, dans le cadre de l'autoconstruction, ont été distribués, appelant les bénéficiaires des quotas précédents à reprendre les travaux notamment ceux qui n'ont pas encore perçu la 2ème tranche financière : «Il est impératif de mener à terme les travaux sur ces opérations pour pouvoir décrocher d'autres quotas», expliquera le maire, révélant que ce sont 450 dossiers de demandes d'aide à l'auto-construction qui sont en instance d’être satisfaits. L'orateur terminera son intervention en informant l’assistance du lancement imminent du projet d'un marché de gros. Enfin, M. Mechedou informera ses concitoyens de l’ouverture prochaine de l’antenne de l’état civil au niveau de la localité d’Ighzer Oumeziave. La rencontre a été clôturée par l'ouverture des débats durant lesquels la majorité des intervenants ont beaucoup plus fait des propositions pour améliorer le cadre de vie des citoyens, alors que d'autres ont demandé des éclaircissements à propos du bilan exposé. Des débats certes chauds par moments, mais sans qu'aucun dépassement ou accrochage n’ait été enregistrés.
Oulaid Soualah

0