Par DDK | 6 Aout 2018 | 1184 lecture(s)

Oued Ghir Huis mois après les élections

L’exécutif de l’APC enfin installé !

L’assemblée populaire communale d’Oued Ghir a, enfin, connu un dénouement du blocage qui la secouait depuis novembre dernier, soit au-lendemain des élections locales. Un accord a été trouvé entre le maire et ses «ex» opposants. Après de longues négociations, «la sagesse et le bon sens ont finalement prévalu», indiquera-t-on. L’exécutif communal et les commissions permanentes ont été installés, avant-hier, lors d’une session extraordinaire, tenue dans la salle des délibérations de la mairie, a-t-on appris du P/APC, Yacine Ramdani. «Les négociations que nous avons entamées avec les autres élus ont abouti au déblocage de notre APC. Nous avons réussi à installer l’exécutif et les trois commissions permanentes», s’est-il félicité. Elu avec une majorité relative, cinq sièges sur les quinze à pourvoir, le maire était dans l’obligation de s’allier avec des élus d’autres formations politiques pour former une majorité absolue. Ses deux tentatives d’installer l’exécutif communal dans les jours ayant suivi son investiture avaient échoué. Il aura donc fallu attendre huit mois, au terme de longues et laborieuses tractations, pour que le maire et ses «antagonistes» mettent leurs divergences de côté. Le déblocage de l’APC d’Oued Ghir a été accueilli avec satisfaction et soulagement par les habitants de la commune. «C’est une bonne nouvelle, parce que le blocage ne profite à personne. Ce sont les citoyens de la commune qui en souffrent. Il était temps que ce dénouement advienne, car la rentrée scolaire approche. Le fonctionnement des écoles primaires et des cantines scolaires dépend de l’APC et celle-ci peut désormais voter des opérations pour améliorer la scolarité de nos enfants», nous dira un citoyen de la commune. A noter que les vice-présidences et la présidence des commissions permanentes ont été réparties entre huit élus FLN, un élu RCD et un élu FFS.

B. S.

0