Par DDK | 9 Aout 2018 | 983 lecture(s)

Université Akli Mouhand Oulhadj

Les étudiants dans l’expectative

Le retard enregistré dans le versement de leurs bourses a poussé les étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira à exprimer leur mécontentement, notamment sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, les différentes pages dédiées aux informations en relation avec l’université n’ont guère fermé les yeux sur cette situation «paralysante» pour l’étudiant le plus démuni. Dans leurs commentaires, plusieurs d’entre eux sont unanimes à dénoncer ce retard en désignant du doigt la direction des œuvres universitaires. «Ce n’est plus possible. Cette situation n’a que trop duré ! C’est toujours la même chose, la bourse universitaire n’a jamais été versée en temps normal. Ils (les responsables de la DOU) ne se rendent pas compte que ces 4 000 DA représentent énormément pour un étudiant de milieu modeste. Les vacances tirent à leur fin et nous attendons toujours», déplore un étudiant. Selon des sources estudiantines, ce problème ne se pose qu’au niveau de la wilaya de Bouira car les boursiers des wilayas limitrophes ont perçu leurs bourses normalement. Suite à une entrevue avec le directeur des œuvres universitaires, des explications ont été apportées vis-à-vis de cette situation. «Nous rencontrons une certaine pression dans le secteur ces derniers jours», a-t-il déclaré, et d’ajouter: «Nous devons assurer une énorme somme d’argent qui dépasse les 8 milliards pour pouvoir verser la totalité des bourses universitaires aux étudiants, ajoutons à cela le grand nombre d’étudiants qui ont déposé leurs dossiers de bourse très tard au cours de l’année, et que nous devions traiter. Nous essayons de satisfaire tout le monde en commençant par verser la totalité de leur argent aux étudiants qui peut-être ont fini l’université cette année, c'est-à-dire, les sortants diplômés. Mais tout sera réglé pour les autres aussi, dans les meilleurs délais», promet notre interlocuteur.

Sarah M.

0