Par DDK | 9 Aout 2018 | 1497 lecture(s)

BÉJAÏA - Démission collective d’au moins douze membres élus

Malaise à la Chambre de l’artisanat et des métiers

Au moins douze membres élus de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Béjaïa ont fait part au ministre du Tourisme, le 30 juillet dernier, de leur décision portant «démission collective».

Ces derniers ont, dans une missive adressée au ministre du Tourisme et de l’Artisanat, dénoncé «le non-respect de la règlementation de la part du président de la CAM de Béjaïa», tout en l’accusant d’avoir exercé des «pressions» sur quelques membres de l’AG pour «retirer leur confiance à la vice-présidente».

«La vice-présidente, Mme Aicha Oulebsir, est menacée d’exclusion par le président de la Chambre de l’artisanat et des métiers pour avoir essayé par des moyens légaux de débloquer l’activité de la CAM, dans l’intérêt des artisans (…)», dénoncent les démissionnaires dans une déclaration remise à notre journal, en rappelant que l’ancien directeur de cet Epic (CAM) «avait refusé de cautionner les démarches du président et certains membres de l’assemblée générale».

Un bras de fer entre l’AG et la direction, précise-t-on, qui a entrainé le gel de la commission de qualification de décembre 2015 à juillet 2016 et le blocage total de la CAM jusqu’au départ de l’ancien directeur. Les démissionnaires accusent dans leur document le président de l’AG de la CAM de Béjaïa d’avoir «déstabilisé financièrement la CAM» et de «d’influence et clientélisme», tout en sollicitant le ministre du Tourisme «à intervenir pour prendre les mesures qui s’imposent».

F. A. B.

0