Par DDK | 28 Aout 2018 | 854 lecture(s)

Guerrouma

Des villageois ferment le CW93

Des habitants de Guerrouma ont fermé, avant-hier matin, le chemin de wilaya n°93 menant vers la commune de Tablat, dans la wilaya de Médéa.

Par cette action, ils protestent contre ‘’la marginalisation’’ dont ils se disent victimes. C’est, donc, à l’aide de divers objets hétéroclites dont des branches et autres troncs d’arbres que ces citoyens ont exprimé leurs «ras-le-bol» sur le bitume, pour dénoncer «le laxisme» des autorités locales. Pour Mohamed, un quinquagénaire de Guerrouma, il est plus qu’urgent que les autorités mettent un terme à leur calvaire : «Nous n’avons ni route carrossable, ni éclairage public, ni eau…, malgré la présence d’un château d’eau à moins de 500 mètres du village et du barrage Koudiat Acerdoune à proximité. Nous demandons notre part de développement local, car les habitants de Guerrouma souffrent de la situation dans laquelle ils évoluent, et les pouvoirs publics semblent avoir oublié la localité depuis plusieurs années», déclare notre interlocuteur. Outre le manque de moyens et l’état pitoyable des voies d’accès vers leur village, les habitants de Guerrouma se plaignent de l’isolement, un facteur qui empêche la commune, de près de 20 000 âmes, de connaître le développement qu’elle mérite. Les protestataires évoquent également les coupures d’électricité fréquentes et l’absence de gaz naturel dans certains quartiers, mais la revendication principale semble être l’approvisionnement en AEP. «Nous recevons l’eau des robinets de manière irrégulière et insuffisante et devant cet état de fait nous devons nous approvisionner en eau dans les sources et autres points d’eau environnants. Avec l’apparition du choléra, nous avons peur pour nos familles, il faut que les pouvoirs publics interviennent de manière urgente», insiste un jeune de la région. Les protestataires réclament également une couverture sanitaire de qualité car la plupart des médecins refusent de s’installer dans la région. Les autorités communales ont tenté de raisonner les protestataires en les rassurant de prendre en charge leurs doléances et d’agir en priorisant leurs préoccupations. Une délégation de protestataires a, par ailleurs, été reçue au niveau du siège de la wilaya pour exposer les problèmes qu’endurent les villageois.

Hafidh Bessaoudi

0