Par DDK | 2 Septembre 2018 | 986 lecture(s)

BOUMERDES - Champs irrigués avec des eaux usées

Le wali tranche sur la destruction des cultures infectées

Face à l’épidémie de choléra dont de nombreux cas ont été enregistrés dans plusieurs wilayas limitrophes, le premier magistrat de la wilaya de Boumerdès, Abderrahmane Madani Fouatih, a déjà convoqué une réunion d’urgence avec les autorités locales, les corps de sécurité et les responsables des directions concernées de près par cette épidémie. Lors de cette réunion, un certain nombre de mesures ont été prises, afin de mettre un terme au risque de propagation de l'épidémie de choléra dans la wilaya de Boumerdès. Parmi les instructions du wali aux chefs de daïras et aux maires, l’application de la loi dans toute sa rigueur contre les propriétaires fonciers qui usent d’eaux usées pour l’irrigation de leurs cultures mettant ainsi en danger la santé du consommateur. En effet, il a été décidé la destruction totale desdites cultures. Il a été également convenu de combattre par tous les moyens légaux les commerçants informels qui exposent fruits et légumes aux abords des différentes routes du département. La wilaya de Boumerdès souffre en effet énormément, et depuis plusieurs années, du phénomène de l’arrosage des cultures avec des eaux usées, sans doute, avec la complicité de plusieurs acteurs dont des responsables locaux. Hocine Amrouni

5.00