Par DDK | 4 Septembre 2018 | 740 lecture(s)

APC DE TIFRA - Les élus de l’opposition montent au créneau

Le maire et son exécutif montrés du doigt

Dans une déclaration, rendue publique, les élus de l’opposition à l’APC de Tifra se disent «Indignés du comportement de l’équipe dirigeante de la commune de Tifra». Au lieu de procéder à la prise en charge sérieuse des difficultés et préoccupations des citoyennes et citoyens, l’exécutif communal fait de «L’allégeance et du favoritisme» son cheval de bataille. Dans leur réquisitoire contre le maire, et son exécutif, ces élus condamnent le recours de ces derniers, «A l’intimidation et la marginalisation (…) de celles et ceux n’ayant pas affiché leur soutien en leur faveur», précisant que l’équipe du présidant excelle dans «L’exercice de la politique de diversion à l’effet d’accentuer davantage la détérioration des relations entre villages, quartiers, et individus et dans le harcèlement moral des opérateurs économiques, des citoyens, des employés et même des élus». Pour les élus de l’opposition, le maire de Tifra et son staff demeurent, depuis l’installation de l’exécutif communal «Réticents» quant à la «La prise en charge des priorités récurrentes : eau potable, décharges non réglementées, routes et chemins endommagés», tout en décrétant un no mans land culturel dans la région où toutes les activités culturelles et sportives sont renvoyées sine die. «Le constat établi, nous le dirons avec amertume : cette équipe n’a aucune vision pragmatiquement politique, susceptible de servir la commune. Son objectif par contre est d’y sévir. Elle a du mal à se dégourdir», écrivent-ils dans leur document, dont des copies ont été adressées au P/APW de Bejaia et au chef de daïra de Sidi Aïch. Plus loin, ils soutiennent : «Malgré ce décalage culturel caractérisant l’assemblée, Nous réitérons notre souhait d’œuvrer harmonieusement, à l’effet de trouver un mécanisme réconciliant la commune avec ses citoyens pour un nouveau départ émancipateur», promettant que leur «Démarche restera toujours digne et loyale». S’adressant à ceux et celles qui ont voté pour eux, ces élus invitent «Toute personne se sentant lésée ou ayant subi de désagréments d’une façon arbitraire de nous en informer. Nous dénoncerons haut et fort tout ce qui sort du carde de la légalité», menaçant de hausser le ton, «Si cette politique continue d’étrangler la situation». Les élus de l’opposition lancent en guise de conclusion «Un appel à l’ensemble des citoyennes et citoyens qui se soucient de l’avenir de notre commune à réagir, chacun à son niveau afin de contrer cette gestion boiteuse. Elle ne pourra que multiplier le désordre dans lequel se débat douloureusement la commune. A cet effet, nous tenons à témoigner notre soutien en faveur de toute personne victime injustement de cet amateurisme gestionnaire. Avec discernement et tact, nous continuons d’œuvrer jusqu’à la réincarnation d’une atmosphère propice, pour le développement de la commune».

F. A. B.

0