Par DDK | 9 Septembre 2018 | 1679 lecture(s)

OUADHIAS - Lancé pour un délai de réalisation de 28 mois

Quatre ans après… le projet d’hôpital toujours à la traîne

Le projet d’hôpital de 60 lits, lancé à Ouadhias depuis le mois de mai 2014 pour un délai de réalisation initial de 28 mois, est toujours à la traîne. En effet, quatre années après son lancement, le projet n’est qu’à 50 % d’avancement, c’est comprendre que le retard est criant. «Le projet peine à dépasser 50 % d’avancement. Il est clair que son ouverture sera reportée pour au moins la fin de l’année 2019, à condition que l’entreprise renforce son chantier en moyens humain et matériel. Si le rythme actuel est maintenu, ce projet ne verra pas le jour de sitôt», affirme le maire des Ouadhias, précisant que «le grand béton n’est pas encore achevé, les finitions, la boiserie, l’électricité, le gaz, l’assainissement et les équipements ne sont pas encore acquis d’où l’impossibilité de le réceptionner comme prévu. L’entreprise doit renforcer son chantier pour limiter le retard». Questionné sur l’état du secteur dans sa commune, l’édile a indiqué : «Notre polyclinique est en souffrance et dans une situation catastrophique. Nos deux unités de soins, même réhabilitées, ne prodiguent que les soins de base, d’où l’importance de l’achèvement de l’hôpital pour améliorer l’état du secteur de la santé au niveau de notre commune et de toute la région». Ce projet d’hôpital, lancé en grande pompe en mai 2014, faut-il le souligner, coûtera 128 milliards de centimes au Trésor public et sera doté des quatre spécialités de base avec un plateau technique de haute technologie, a-t-on fait savoir le jour du lancement des travaux. Il est donc tout indiqué d’améliorer la cadence des travaux afin de terminer ce projet attendu par les habitants des communes des Ouadhias, Agouni Gueghrane, Tizi N Tlata, Aït Bouadou et Ouacif.

H. T.

0