Par DDK | 10 Septembre 2018 | 684 lecture(s)

TAKERBOUST - Sureffectif d’élèves et absence de directeur

La rentrée compromise à l’école primaire Terrad Hocine ?

Les parents d’élèves de l’école primaire Terrad Hocine de Takerboust ont décidé de passer à l’action, hier matin, en organisant un sit-in dans la cour de l’établissement en question, pour «dénoncer» ce qu’ils qualifient de «négligence et laxisme» des services de la direction de l’éducation de la wilaya de Bouira.

Les parents exigent des solutions des pouvoirs publics, dont la DE, concernant la surcharges des classes et surtout l’absence d’un directeur à la tête de l’établissement. La décision de recourir à ce moyen de protestation a été prise, vendredi dernier, lors d’une assemblée générale extraordinaire des parents d’élèves, «convoquée d’urgence afin de décider mesures à entreprendre en vue de garantir une reprise des cours dans des conditions favorables». Il faut dire qu’à l’école Terrad Hocine, la rentrée n’a pas encore eu lieu faute d’un directeur et face à un flux immense d’élèves. «Nous avons décidé d’un rassemblement dans la cour de l’école de 8h à 9h avec la présence de tous les élèves, tous niveaux confondus, des cours préparatoires jusqu'à la 5 AP, pour alerter les autorités locales et les services de l’académie. Nos enfants n’ont pas rejoint les classes mercredi dernier car aucun directeur n’y a été affecté… Les services de la direction de l’éducation nous ont envoyé un inspecteur pour désigner un enseignant faisant fonction, mais nous nous sommes catégoriquement opposés à cette pratique visant à faire d’un enseignant un directeur. Nous voulons qu’un directeur à part entière soit affecté à cet établissement, toujours très bien classé à l’échelle de wilaya en matière de résultats», déclare un parent d’élève de Takerboust. Selon les protestataires, «ce refus a été motivé par une autre problématique et non des moindres : le sureffectif d’élèves». En effet, cet établissement compte déjà plus 591 écoliers, sans compter les nouveaux non inscrits résidant à la nouvelle cité de Bouaklane. La dernière attribution de logements sociaux dans le village, au profit des villageois de Bahalil, Béni Hamdoune, Selloum et Takerboust, au niveau de ladite cité, a nettement augmenté l’effectif des élèves de cette école primaire, à la périphérie du village. «Nous allons nous retrouver avec plus de 600 élèves, imaginez ce nombre impressionnant pour une école primaire ! Comment voulez-vous qu’un enseignant faisant fonction puisse gérer les tâches administratives inhérentes à la direction, d’autant plus qu’il manque deux enseignants à l’école. La prime de scolarité, les livres scolaires, les inscriptions et autres paperasses administratives sont des tâches qui incombent à un directeur chevronné et non à un novice, qui va les bâcler. Nous exigeons un directeur que nous épaulerons dans sa mission pour le bien-être des écoliers», indique un autre parent d’élève. Dans un rapport détaillé adressé à la direction de l’éducation de Bouira, les parents d’élèves de l’école Terrad Hocine de Takerboust avaient fait part de leurs «préoccupations quant à l’avenir de l’établissement» et mis en garde les autorités en lançant un ultimatum : «Un rassemblement sera organisé aujourd’hui (lundi, ndlr) devant la direction de l’éducation de la wilaya de Bouira, et cette action se poursuivra jusqu’à ce que les concernés se penchent sur ce problème en le réglant de manière définitive», révèle M Igueni, un des parents d’élèves. Par ailleurs, l’on apprendra qu’une réunion avec une délégation des parents d’élèves s’est tenue hier après-midi, au niveau de la direction de l’éducation de Bouira, avec le DE, pour tenter de dégager les solutions idoines à cette situation, sachant que l’ex-directeur avait fait part de sa volonté de changer d’établissement l’année dernière, ayant été notamment dépassé par la problème de la surcharge des classes.

Hafidh Bessaoudi

0