Par DDK | 10 Septembre 2018 | 532 lecture(s)

DIRAH - Réduction du nombre d’élèves en demi-pension au CEM

Les parents d’élèves montent au créneau

Des dizaines de parents d’élèves du CEM) Amrani Djamel, dans la commune de Dirah, à l’extrême sud de la wilaya de Bouira, ont protesté, hier matin, devant l’entrée principale de l’établissement. Ils dénonçaient la réduction, cette année, du nombre d’élèves pris en charge en demi-pension et l’absence de «critères clairs» dans le choix des bénéficiaires. Selon-eux, certains élèves qui avaient pourtant bénéficié, l’année dernière, de la demi-pension n’ont pas été admis cette année, bien qu’ils habitent toujours en dehors du chef-lieu de Dirah : «Nos enfants font plus de 10 km en aller-retour quotidiennement pour arriver à l’école. L’année dernière, ils ont été admis sans le moindre problème. Cette année et à notre grande surprise, leurs dossiers ont été rejetés par la direction de l’établissement, sans la moindre justification. Notre stupéfaction a été plus grande, quand nous avons appris que des nouveaux élèves, qui habitent le chef-lieu de la commune, ont été admis cette année au régime de la demi-pension. «Nous avons tenté de chercher des explications auprès du directeur, mais en vain. Ce responsable n’a même pas daigné nous recevoir, ce qui est pour nous une double injustice!», nous explique Mahfoud. S, l’un des parents d’élèves protestataires. Selon ce dernier, cette action de protestation est le dernier recours qu’aient trouvé des parents pour faire entendre leur voix : «Nous n’accepterons jamais que nos enfants soient pénalisés de cette manière. En plus du problème de la restauration, les élèves sont aussi privés des moyens pédagogiques au sein de cet établissement, classé chaque année dans les dernières positions dans les résultats du BEM de la wilaya. Les équipements sont dégradés et nécessitent des opérations d’entretien et de réhabilitation. Des enseignants manquent également. L’administration de l’établissement doit assumer ses responsabilités et prendre en charge nos doléances pour régler ces problèmes !», a-t-il déclaré. Les parents d’élèves ont, par ailleurs, sollicité l’intervention des responsables de la wilaya ainsi que ceux de la direction de l’éducation, afin de mettre un terme «au marasme» qui règnerait au sein de cet établissement depuis plusieurs années. A noter enfin qu’une délégation de parents d’élèves s’est rendue dans la matinée d’hier au siège de la direction de l’éducation, à Bouira, afin d’exposer leurs doléances aux responsables du secteur. Les protestataires ont par ailleurs promis de revenir à la charge dans les prochains jours, si leurs doléances ne sont pas prises en considération par les responsables concernés.

Oussama. K

0