Par DDK | 7 Novembre 2018 | 1951 lecture(s)

TAMAZIGHT - Projeté pour les 28 et 29 novembre

Un colloque international à Tizi-Ouzou

Le Centre national pédagogique et linguistique pour l’enseignement de Tamazight (CNPLET) annonce l’organisation d’un colloque international sur Tamazight, les 28 et 29 du mois courant à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Le colloque, qui sera organisé par le CNPLET en partenariat avec le laboratoire paragraphe (université Paris 8 et Cergy-pontoise) et l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, s’articulera autour de la didactique des langues maternelles et leur impact sur l’enseignement de tamazight et sa promotion ainsi qu’autour du rôle du numérique pour favoriser la diffusion de Tamazight.

Selon la problématique avancée par le CNPLET, le statut de langue nationale et officielle de Tamazight n’est pas sans incidence sur la didactique de cette langue, qui se trouve face à des défis stratégiques. Il s’agit d’abord de celui de la diversité des langues maternelles selon les régions. Ensuite, de celui des attentes et des besoins des sujets parlants vis-à-vis de leur langue première, tant ils sont attachés à leur spécialité géolectale et culturelle.

«Ces rappels à l’ordre de la réalité socioculturelle nous engagent à reconsidérer le curriculum de formation des licenciés formateurs, futurs enseignants et cadres administratifs», a souligné le CNPLET. En outre, a encore expliqué le CNPLET, l’enseignement de Tamazight rencontre des problèmes de fixation d’une des normes de didactique et de modalité de prise en charge de l’arrière-plan culturel de chaque variété géolectale.

«De plus, il lui faudra trouver les meilleures voies pour prendre en considération cette autre langue maternelle, l’arabe algérien, actuellement majoritaire et qui coexiste avec tamazight depuis plusieurs siècles. Aussi, enseigner tamazight à des non natifs constitue un autre défi didactique exigeant le recours à une pédagogie spéciale», a estimé la même source.

Samira Saïdj

5.00