Par Menad Chikhi | 22 Janvier 2011 | 8620 lecture(s)

Célébration Toulouse La manifestation a été orgabisée en collaboration avec la mairie

Afrika 31 a fêté Yennayer et rassemblé les Kabyles de l’hexagone

L’association culturelle franco-imazighen de Kabylie, en collaboration avec la mairie de Toulouse, a célébré le 15 janvier dernier, dans la ville de Toulouse, la journée de l’an berbère Yennayer 2961.

Soit trois jours après la date exacte de Yennayer. «La cause est sans doute pour réunir le plus grand nombre de visiteurs y compris les Kabyles de toute la France dans ce premier jour de week-end», dira Marie-Odile Péry, la secrétaire générale de l’association. Ici, à Toulouse, au sud ouest de France, la quatrième grande ville après Paris, Marseille et Lyon, le climat est bon en cette journée ensoleillée avec une température avoisinant une douzaine de degrés. L’association Afrika 31, rappelons-le, a été créée en 2006, dans des conditions peu utopiques, elle a timidement commencé ses activités par, entre autres, la célébration de la fête de Yennayer l’an dernier, le printemps berbère, en plus d’un hommage à Slimane Azem (il est enterré à Moissac, ville proche de Toulouse). L’apport de l’association, de la mairie et de ses collaborateurs s’ajoute aux conditions, dites propices, pour la réussite de ce grand évènement des Kabyles de la région Midi-Pyrénées.
Le coup de starter de l’événement a été donné, vers 15h30, par le groupe «Achour n Idhaballen», venu de la ville de Lille au Nord de la France. Ils sont en nombre de trois, Hadj Kaci Achour et fils, originaires d’Adekar, et Si Mohammed, originaire de Bouira. «C’est vraiment super, l’accueil est parfait, le public toulousain est vraiment génial», dira Achour, membre du groupe Idhaballen. Et d’ajouter : «C’est notre première participation à un événement comme celui d’aujourd’hui, notamment au Sud de la France». Ensuite, le groupe des occitans invité par Afrika31 a, quant à lui, fait ses exhibitions à sa manière.
La mairie de Toulouse a, de son coté, fait une réception spéciale à la communauté berbère de Midi Pyrénées, à la salle des illustres de la mairie. La présidente de l’association, Mme Zahia Chemini a, dans son discours, parlé de l’histoire des berbères, ainsi que de la fête de Yennayer, en présence du député-maire de Toulouse, M.Pierre Cohen. Pour sa part, ce dernier a salué chaleureusement le public présent. Cette initiative de la part de la mairie, «a marqué un bon point de reconnaissance de la culture berbère et de la communauté berbère dans la région», nous dit, Omar, membre actif dans l’association. Programmée en deux parties, la soirée a été consacrée aux contes kabyles présentés par M. Djaafar Chibani. Puis, quelques poèmes kabyles, ont été lus par Mlle. Aurélia. Enfin, Eric Fraj termine par sa musique. Dans la seconde partie, l’artiste Oulahlou a chanté et a fait chanter le public avec lui. «Ma participation à cet événement est vraiment inoubliable», dira Oulahlou. «J’aime faire chanter le kabyle avec le public» ajoute-t-il. Rayen, enfant de 10 ans, confie : «Du jamais vu. C’est génial». Mohand, venu de Bordeaux avec sa famille, espère créer une association kabyle dans son département, «Je suis convaincu de l’importance de l’association kabyle, je dois alors la créer à Bordeaux : Afrika 33 !», conclut-il.

Menad Chikhi

0