Par A. G. | 12 Juin 2013 | 2726 lecture(s)

Aït Bouaddou le projet de leur raccordement au réseau AEP vient d’être lancé

L’eau arrive enfin à Aït Maâlem et Aït Irane

Les travaux de réalisation des réseaux AEP, dont la commune d’Aït Bouaddou a bénéficié, dans le cadre du programme sectoriel de développement, et qui toucheront les villages d’Aït Maâlem et Aït Irane,  sont en cours, apprend-on auprès du P/APC. 

Ce dernier nous informe que le projet est scindé en deux lots. Le premier consiste en la réalisation d’un réseau au village Ait Maâlem, en plus d’un réservoir de 500 M3.  «Les travaux sont bel et bien lancés depuis déjà quelques jours», a-t-il indiqué. Il est à rappeler que le village sera raccordé à la station de refoulement «Lamekbar», qui est, à son tour, raccordée à une autre station sise à Assif Ighil Imoula, dans la commune de Tizi N’Tléta, et le barrage de Koudiet Acerdoun, sur une distance d’environ de six kilomètres. Le maire nous informe également qu’il est aussi question, dans ce même village d’Ait Maâlem, de la réalisation d’un réservoir d’une capacité de 500 M3. Quant au deuxième lot, c’est un projet qui touchera le village d’Ait Irane. « Le projet de réalisation du réseau d’eau potable sera entamé après l’achèvement de celui d’Ait Maâlem car, c’est la même entreprise qui se charge des deux projets.  Ajouter à cela, il y aura la réalisation d’un réservoir de capacité de 200 M3 », dira notre interlocuteur. Il est à noter que le projet de réalisation du réseau d’AEP, prévu pour le village Ath Oualhadj n’est pas encore lancé, au grand dam des habitants.  Par ailleurs, notre interlocuteur affirme que la commune ne souffre pas de manque d’eau potable, même pendant la saison estivale. «La gestion de l’alimentation en eau est du ressort de la commune, les villages sont approvisionné équitablement », dira-t-il. Et d’enchainer :  « Ces projets alloués à notre municipalité vont, à coup sûr, renforcer l’alimentation régulière de nos concitoyens en eau ». 

 A. G.

0