Par DDK | 19 Mars 2016 | 2485 lecture(s)

Aït Bouadou 160 foyers raccordés

Le gaz arrive au village d’Aït Irane

Le village d’Aït Irane, sur les sommets du Djurdjura, a vécu, avant-hier jeudi, une journée mémorable, que les villageois n’oublieront pas de sitôt.

Le gaz de ville, tant souhaité, arrive enfin dans le village, améliorant ainsi le cadre de vie des habitants. Dans ce village culminant à 1 200 mètres d’altitude, le froid et les tracas des bonbonnes de gaz sont désormais un mauvais et vieux souvenir au grand bonheur des villageois. En effet, en présence du président de l’assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou, Mr. Mouh Klalecheen l’occurrence ; du sénateur, Hocine Haroun ; des autorités communales d’Aït Bouadou et de nombreux invités de marque, les employés de la Sonelgaz de l’agence des Ouadhias ont allumé la torche, témoin de l’arrivée effective du gaz de ville pour les 160 foyers du village. Ce combustible tend à prendre l’appellation de gaz des villages à travers la commune d’Aït Bouadou, qui, faut-il le rappeler, enregistre un taux de pénétration en gaz naturel dépassant les 85 %. Lors de son discours, le maire d’Aït Bouadou, après avoir remercié ses hôtes, a déclaré : «nous sommes, bien sûr, très heureux pour les villageois d’Aït Irane qui viennent de bénéficier de cette importante commodité, mais notre joie ne sera complète qu’une fois le village d’Aït Amar raccordé au gaz. À ce moment-là, le taux de 100% sera atteint au niveau de notre commune». Le P/APW de Tizi-Ouzou, invité à dire un mot, a rappelé le taux de raccordement au gaz de ville à travers notre wilaya qui est, selon lui, «en constante progression», affirmant, toutefois, que «nous ne serons totalement satisfaits qu’une fois tout le territoire de notre wilaya soit couvert en totalité. Tant qu’il reste un seul foyer non raccordé, notre bonheur sera partiel et amoindri». Le président du comité de village d’Aït Irane, Mr Aigoun Merzouk, ne cachera pas sa joie, et reconnaitra : «aujourd’hui, ce sont surtout nos femmes qui doivent être contentes, car ce sont elles qui s’occupent de ramasser le bois de chauffe. Un grand merci aux autorités communales et à l’APW de Tizi-Ouzou qui ont veillé à nous faire parvenir ce combustible». Rappelons qu’à midi, un couscous traditionnel a été offert aux présents dans une ambiance des plus festives.

Hocine T.

0