Par DDK | 20 Avril 2017 | 816 lecture(s)

La campagne à travers la Kabylie profonde

Le FAN se plaint de blocages à El-Esnam

Des militants et sympathisants du Front de l’Algérie Nouvelle (FAN) ont animé, avant-hier, un meeting à la salle de sports de la localité d’El-Esnam.

Le candidat tête de liste en la personne de Kamal Brahimi étant absent, c’est son directeur de campagne, M. Omar Bekkour, qui a brossé un tableau noir de la situation actuelle en disant : «L’administration bureaucrate s’entête à freiner notre élan dans cette campagne et plusieurs établissements de différents secteurs refusent de remettre les décisions de congés pour les candidats inscrits sur notre liste. À l’exemple d’une de nos candidates, enseignante d’anglais à M’Chedallah, dont le document en question mentionne son congé à partir du 4 avril, mais qui n’a été signé qu’en date du 16 avril ! Elle vient juste de recevoir cette décision. Comment voulez-vous mener une campagne sereinement alors que les instructions du chef du gouvernement sont foulées du pied ?» s’indignera l’orateur. Ce dernier mentionnera également plusieurs cas similaires qui empêchent les candidats de sa liste d’être présents lors des meetings. Mais «le FAN créera la surprise le 4 mai prochain», dit-il. M. Omar Bekkour, après avoir fait un état des lieux, entamera la présentation des candidats, en premier lieu, M. Kamel Brahimi, originaire d’Aïn Turk secondé par le docteur Ainouche Hakim. «Les préoccupations citoyennes et le retard enregistré dans plusieurs secteurs font que l’Est de la wilaya de Bouira doit bénéficier d’une mise à niveau par rapport aux autres régions. Il n’est pas trop tard pour rattraper ce retard, mais pour cela il faut que cette région soit représentée politiquement au Parlement, sinon la souffrance de la population risque de s’inscrire dans le temps», estime le docteur Ainouche. De ce fait, et accompagnant ses déclarations d’arguments, il incitera les présents à se rendre massivement aux urnes pour élire leurs représentants. Pour le candidat du FAN, s’il n’y a pas d’engouement et que le taux de participation demeure faible, la région et sa population seront les grands perdants. Enfin, M. Omar Bekkour invitera le public à venir assister au meeting du 21 avril prochain au niveau la Maison de la culture Ali Zaâmoum de Bouira, qui sera animé par le président du parti en la personne de Djamel Benabdeslam et qui devrait être une «véritable démonstration de force pour l’administration qui cherche à nous pénaliser, car l’administration a peur de nous !» déclarera-t-il.

Hafidh Bessaoudi

0