Par DDK | 11 Janvier 2018 | 922 lecture(s)

BOUIRA - Absence de chauffage et dégradations multiples

Grève au lycée El-Ghazali de Sour El-Ghozlane…

Les élèves et les enseignants du lycée Mohammed El-Ghazali de la localité de Sour El-Ghozlane, située au sud de la wilaya de Bouira, ont observé, avant-hier, une journée de grève, afin de protester contre l’absence de chauffage et la dégradation dudit établissement.

Selon les grévistes, contactés hier par téléphone, la chaufferie centrale de l’établissement n’a pas fonctionné depuis le début de l’année scolaire, et les salles de classe, d’administration et les sanitaires sont aussi en état de dégradation avancée. Selon les protestataires, la toiture des classes et celle de la salle des professeurs laissent filtrer les eaux de pluie. «Les élèves ne peuvent pas étudier et nous ne pouvons pas enseigner dans de telles conditions. Les salles de classe sont gelées, car les chauffages ne fonctionnent plus et les toits laissent filtrer les eaux de pluie. Nous avons, à maintes reprises, saisi la direction de l’établissement et celle de l’éducation sur cette situation insoutenable, mais en vain. Malheureusement, aucun responsable n’a daigné intervenir ou se déplacer à notre chevet», se désole un enseignant de cet établissement. Selon cet enseignant, les travaux de réhabilitation et de réaménagement de ce lycée, réalisés pour rappel au début des années 70, sont toujours à l’arrêt. «L’entreprise affectée pour la réhabilitation des infrastructures a déserté les lieux en 2015, et ce après avoir entamé les travaux de réhabilitation des sanitaires et de la cours. Nous ne savons pas pourquoi ! Actuellement, ce projet que nous avons tant attendu est à l’arrêt et la situation ne cesse de se dégrader», continue cet enseignant. En attendant une intervention des services concernés, il est à signaler que les enseignants et les parents d’élèves ont menacé d’entamer une grève illimitée, d’ici la semaine prochaine, si le projet de réhabilitation ne redémarre pas.

Oussama K.

0