Par DDK | 13 Mars 2018 | 2311 lecture(s)

BARBACHA - Pour cause d’absence de décharge publique

Fermeture du marché hebdomadaire

Le marché hebdomadaire de Barbacha, dans la wilaya de Béjaïa, qui s’anime habituellement tous les mardis, a été fermé par les autorités locales, pour cause d’absence de décharge communale où jeter les ordures qu’il génère.

Les commerçants et les citoyens de Barbacha et ceux qui viennent d’autres communes comme celle de Bouandès (Sétif) ou de Kendira qui pour vendre sa production, qui pour faire des emplettes ou simplement pour rencontrer des connaissances et changer les idées, sont donc informés par le P/APC de Barbacha de la non tenue du marché hebdomadaire. Les causes, explique le premier magistrat de la ville, en sont que depuis la fermeture de la décharge communale par des citoyens, les services de nettoiement de l’APC n’ont plus où décharger les ordures ménagères et à plus forte raison celles générées par un marché hebdomadaire qui se composent de tonnes de déchets organiques et d’immenses quantités de cartons vides qui restent sur place après le départ des commerçants et des clients. Suite donc à la fermeture de la décharge publique par des citoyens pour cause de fumées nauséabondes, de prolifération de chiens errants et autres désagréments, le problème des ordures a pris une autre dimension à Barbacha. Et le fait qu’apparemment la commune ne dispose pas d’autres terrains adéquats pour ce genre de projets complique davantage les données du problème. Pour impliquer ces concitoyens dans la recherche de solutions au problème des ordures que connait la commune, le P/APC organisera demain, jour du marché, au lieudit Louta n’Souk un grand rassemblement de citoyens à l’effet de débattre sur les ordures de la commune et de leur trouver une solution qui lèse le moins de monde possible.
B. Mouhoub

1.00