Par DDK | 16 Avril 2018 | 795 lecture(s)

BOGHNI Affaissement de terrain sur la RN30

Le danger persiste

La partie de la chaussée du principal axe routier, menant vers le chef-lieu de la commune de Boghni, touchée par un glissement de terrain, n’a toujours pas été réfectionnée. Les pluies abondantes des dernières 48 heures risquent d’aggraver la situation. Présentement, la circulation routière est perturbée en raison du rétrécissement de la chaussée en question. Le périmètre de sécurité mis en place par les agents de la subdivision des travaux publics de la daïra de Boghni ne constitue nullement une solution. «Ce n'est pas avec un amas de pierres, déposées aux alentours du glissement, qu'on arrivera à sécuriser la route», affirme-t-on du côté des usagers de cette route, constituant l'une des parties les plus importantes de la RN30. Aux premiers jours du glissement, on s'attendait à un traitement d'urgence de la zone touchée, devenue au fil des jours un danger permanent, notamment la nuit, et ce en l'absence de visibilité. Ce qui est préconisé en urgence ne peut être que le confortement des lieux. Cependant, rien n'est prévu, semble-t-il, du côté de la direction des travaux publics de la wilaya de Tizi-Ouzou, la seule habilitée à prendre en charge le réseau routier dégradé. À signaler, enfin, que les usagers de la route ne cessent de réitérer la nécessité d’un projet de réhabilitation de la même route, en raison de son état à peine carrossable.

Merzouk Haddadi.

0