Par DDK | 16 Avril 2018 | 969 lecture(s)

Boumerdès Session criminelle

Plus de 220 personnes devant les juges

Pas moins de 222 personnes ont été citées à comparaitre devant le tribunal criminel de Boumerdès. Ces affaires, dont lesquelles ces personnes sont présumées impliquées, seront traitées dès la semaine prochaine à l’occasion de l’ouverture de la session criminelle. Parmi les accusés, 151 sont en détention provisoire dans des pénitenciers de la région, 28 sont en cavale, alors que 43 autres sont impliqués dans diverses affaires. Ces deniers sont non arrêtés. 73 affaires qui seront traitées lors de cette session sont liées à l’atteinte à la souveraineté de la nation (terrorisme), des crimes contre l’économie nationale et de violences faites à autrui. L’on pense que l’affaire de la française, Siko Catherine Jeanne, 47 ans, accusée de liens avec l’organisation de Daech, sera traitée par les mêmes autorités judiciaires de la région. À rappeler que cette ressortissante française a épousé un Algérien, dénommé Nouad Samir, qui avait rejoint les rangs de l’Etat Islamique (EI) depuis plusieurs années. Elle a été condamnée à une peine de deux mois de prison avec sursis pour résidence illégale en Algérie. Lors de son audition, le mois de mars dernier, le procureur de la République avait requis le durcissement de la peine.

Y. Z.

0