Par DDK | 13 Juin 2018 | 870 lecture(s)

AÏN EL HAMMAM - Habitat rural

Plus de 300 aides accordées à la daïra

Les quatre communes de la daïra d’Aïn El-Hammam vont bénéficier de plus de trois cents aides de l’État à l’habitat rural.

C’est ce que nous a indiqué le chef de daïra, M. Zahour, en marge de la cérémonie de distribution de logements et d’aides à l’habitat rural. Notre interlocuteur nous a expliqué que «certains dossiers sont en cours de conformité, alors que plusieurs programmes attendent leur finalisation au sein des communes qui en ont bénéficié». Ainsi, la commune d’Aïn El Hammam est destinataire d’un total de cent aides, dans le cadre des différents programmes d’aides des années 2016 et 2018. Les communes d’Aït Yahia et d’Akbil auront à distribuer, quant à elles, soixante-dix unités chacune, dans le même cadre. Alors que quatre-vingts personnes en bénéficieront dans la commune d’Ath Bouyoucef. Notons que durant la soirée de dimanche dernier, le chef de daïra d’Aïn El Hammam a réuni les bénéficiaires de l’aide à l’habitat rural issus des communes d’Aït Yahia et d’Akbil. Les décisions d’attribution des communes d’Aïn El Hammam et d’Ath Bouyoucef n’étaient pas encore parvenues aux services concernés. Faute de logements sociaux disponibles pour le moment au niveau de la daïra, le responsable ne pouvait distribuer que neuf aides à l’habitat rural. La dernière tranche de logements sociaux, en voie de réalisation, portant sur un programme de 47 unités, est loin d’être prête, suite à un arrêt des travaux qui avait duré plus de deux ans. Il faut préciser que ces appartements sis au quartier Sidi Ali Ouyahia, à la sortie est de la ville, sont destinés au recasement des sinistrés de 2010 dont les habitations, menaçant ruine, ont été détruites pour assurer la sécurité des personnes et des biens. Pour le moment, faute d’assiette, une tranche de logements est en projet au lieu dit «Tizi l’Djamaa», dans la commune d’Ath Bouyoucef, à cinq kilomètres d’Aïn El Hammam. Aux dernières nouvelles, les autorités négocient avec l’entrepreneur, la reprise du chantier à l’arrêt. Perdant tout espoir d’entrer en possession d’appartements de type social, les habitants de la région de Michelet ne voient de solution à leur habitat précaire que la formule de l’habitat rural. Des centaines de dossiers attendent leur tour au niveau des mairies. Les responsables, quant à eux, ne cessent d’attirer l’attention de leur tutelle sur la situation de l’habitat dans la région.
A. O. T.

0