Par DDK | 13 Juin 2018 | 780 lecture(s)

DRAÂ EL-MIZAN - Lancement de la campagne moissons-battages

Rencontre subdivision agricole - céréaliculteurs

La subdivision agricole de Draâ El-Mizan, dont dépendent les communes de Draâ El-Mizan, Aïn Zaouïa et Frikat, a, en collaboration avec la direction des services agricoles de wilaya, organisé, avant-hier, une rencontre avec les céréaliculteurs. Cette réunion, qui a pour but d’informer sur tout ce qui est mis en œuvre pour la réussite de la campagne moissons-battages, a été abritée par la salle de délibérations de l’APC, en présence du maire et du chef de daïra. Pratiquement toutes les directions concernées par l’opération y ont été représentées. On citera la chambre d’agriculture, la CRMA, la CCLS, les services des forêts, la Protection civile, la direction de l’énergie et des mines, la BADR, le comité interprofessionnel des céréales… Après les allocutions du maire et du chef de daïra, qui ont souhaité la bienvenue à tous les présents, et une minute de silence à la mémoire de M. Ali Goucem, moudjahid et ex-maire de Draâ El-Mizan, décédé dimanche dernier, les intervenants ont mis l’accent sur la place qu’occupe la région dans la filière céréalière. C’est M. Mokhtar Laïb, en sa qualité de directeur des services agricoles, qui annoncé à l’assistance que tous les services présents vont conjointement déployer leurs efforts, pour la réussite de l’opération, qui sera lancée juste après la fête de l’Aïd el fitr. «Tous les moyens seront mis en œuvre. Pour cette saison, la récole s’annonce prometteuse. Je salue les céréaliculteurs de Draâ El-Mizan qui ont donné une place très importante à cette filière. La récolte de votre région tourne autour de 40% sur l’échelle de wilaya. Avec tous les dispositifs mis en place, la superficie emblavée augmente d’année en année», expliquera-t-il. De son côté, Saliha Belfadel, responsable du secteur dans la région, dira que la superficie consacrée aux céréales pour cette saison est de l’ordre de 2 568 hectares sur le total de 7 000 hectares emblavés, au niveau de toute la wilaya. «Nos services sont aux côtés de nos fellahs depuis la campagne labours-semailles jusqu’aux moissons-battages avec, bien sûr, tous les mécanismes nécessaires à faire augmenter le rendement et la récolte, en général», notera-t-elle. Tour à tour, les autres représentants, chacun dans son secteur, ont exprimé l’importance donnée à cette étape parce qu’elle est capitale pour récolter tout et éviter notamment d’éventuels sinistres qui l’altéreraient. On retiendra l’intervention des services des forêts et des pompiers qui ont donné toute une série de mesures de précaution à prendre, à savoir le désherbage autour des champs, le nettoyages des surfaces où peuvent se cacher des objets inflammatoires, tels le verre qui favorise le départ de feux, le contrôle vigoureux des moissonneuses-batteuses, le contrôle des tuyaux d’échappement des machines, l'ouverture des accès aux champs, les bandes de protection entre les champs… «Il faudra désherber autour des installations énergétiques (poteaux électriques, postes de détente et transformateurs», insiste le représentant de l’énergie et des mines. Par ailleurs, le directeur de la CCLS a informé les céréaliculteurs que trois moissonneuses-batteuses neuves ont été acquises pour cette saison. «Nous avons, au total, 11 moissonneuses-batteuses et 21 autres appartenant au secteur privé, réservées pour l’opération. Je vous apprendrai aussi que nous avons construit un hangar qui pourra contenir jusqu’à 10 000 quintaux. Nous ferons aussi tout le nécessaire pour le transport de la récolte dans les délais», assure-t-il. Tout le monde s’est accordé à dire que la réussite de cette campagne est l’affaire de tous. «Chacun, de son côté, devra faire des efforts pour protéger ce don de Dieu», insistera aussi M. Mokhtar Laïb. Une séance questions-réponses est intervenue au terme de la conférence. Au finish, tout le monde a souhaité que l'opération se déroule dans de très bonnes conditions, avec des rendements probants.
Amar Ouramdane

1.00