Par DDK | 23 Juin 2018 | 2131 lecture(s)

Tirmitine - Le maire, M. Sili, à propos de la dégradation du réseau routier

«On fait ce qu’on peut»

Tous les chemins et routes de la commune de Tirmitine sont dans un état de détérioration généralisée. Les usagers du CW228, qui traverse la commune, ne cessent de se plaindre de sa quasi-impraticabilité, alors que c’est un passage obligé pour rejoindre les villes de Tizi-Ouzou et Draâ Ben Khedda. Le même constat est fait concernant les routes communales qui traversent les localités des deux autres versants de la commune, à savoir Aït Arif et Zerrouda. Certains endroits ont fait l’objet de travaux de rapiècement, comme celui jouxtant la poste du village Izaroudhen, mais cela reste insuffisant pour mettre fin à tous les désagréments que subissent les usagers. «Je préfère encore monter 2 km plus haut jusqu’à Tizi Lilane et contourner par le chemin de wilaya 147 qui mène de Maâtkas à Tizi-Ouzou et ensuite rejoindre Draâ Ben Khedda que de prendre cet axe directement à partir de chez moi», nous dit un habitant du village Aït Ali. Contacté par nos soins, le P/APC de la localité, M. Sili, nous explique : «Il est vrai que l’état de toutes nos routes est très préoccupant. Pour l’heure, nous faisons de notre mieux pour y remédier, en prélevant sur le budget communal afin de rapiécer les endroits les plus difficiles à pratiquer, en attendant la réfection totale du réseau. Ce sera pris en charge à travers des projets que nous avons demandés dans le cadre du développement sectoriel». Rabah A.
0