Par DDK | 30 Juin 2018 | 1220 lecture(s)

DRAÂ EL-MIZAN - La campagne moissons-battages lancée

Une récolte record attendue

Si certains céréaliculteurs ont commencé à moissonner leurs champs de blé juste après la fête de l’Aïd El-Fitr, le coup d’envoi officiel de la campagne moissons-battages n’a été donné qu’avant-hier jeudi, dans un champ de blé à Aïn Zaouïa.

Les services agricoles de la wilaya et la subdivision de Draâ El-Mizan avaient prévu que le coup de starter soit donné par le wali M. Mohamed Bouderbali, mais ce dernier a dû s’en excuser à la dernière minute suite à la visite du ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi, dans la wilaya. Il a, cependant, tenu à diligenter une forte délégation, chapeautée par le directeur des services agricoles ainsi que du directeur de la Protection civile. Le décor a été planté peu avant l’arrivée des représentants de, pratiquement, tous les secteurs. En plus d’un tableau exhaustif présentant les activités de la subdivision agricole, notamment les campagnes labours-semailles et moissons-battages, les moissonneuses-batteuses qui allaient être engagées durant la moisson, étaient stationnées aux abords du champ. Il est à retenir aussi la présence de la Gendarmerie nationale et des services de la Police. «Toutes les directions sont représentées : la Protection civile, la Caisse régionale de la mutualité agricole, la Coopérative des céréales et légumes secs, les services des forêts, la direction de l’énergie et des mines, la chambre de l’agriculture et les subdivisions agricoles des autres daïras. C’est dire qu’une grande importance est accordée à cet événement», dira Saliha Belfadel, subdivisionnaire dans la daïra de Draâ El-Mizan. C’est le maire d’Aïn Zaouïa qui prendra le premier la parole pour souhaiter la bienvenue à tous les présents, dont le chef daïra de Draâ El-Mizan. «Je suis très content de vous recevoir ici dans ce champ. Je souhaite que cette campagne se déroule dans de très bonnes conditions. Pour cela, j’invite les services de l’hydraulique à réparer les fuites enregistrées sur les réseaux AEP», soulignera M. Ali Amrani. De son côté, le directeur des services agricoles, M. Makhlouf Laïb, a souhaité que tous les partenaires soient aux côtés des céréaliculteurs pour que la campagne se déroule sans incident. «Ensemble, nous récolterons tout parce que cette récolte n’est pas la vôtre, mais elle est plutôt celle de tous les Algériens. Il s’agit là de notre économie nationale. Alors, main dans la main, nous récolterons tous les grains», insistera-t-il. Dans son intervention, M. Abdelmadjid Tabet, en sa qualité de chef de daïra, a invité les comités de village à mener des actions de volontariat afin d’éviter les départs d’incendies, comme ce fut le cas l’été dernier, durant lequel des milliers d’hectares ont été dévorés par les flammes. «Nous n’avons pas le droit à l’erreur encore une fois. Soyons vigilants ! Les premiers gestes sont prépondérants dans toute lutte contre les incendies. Pour la moisson, j’espère qu’elle sera la meilleure de toutes ces dernières années parce que l’État n’a pas lésiné sur les moyens pour accompagner les agriculteurs», recommandera-t-il. Intervenant à ce sujet, le directeur de la Chambre de l’agriculture dira : «Draâ El-Mizan est le grenier de la wilaya en matière de céréales. Nous sommes très contents de voir que tous les services sont mobilisés pour la réussite de cette opération». Le directeur de la Protection civile, M. Brahim Mohammedi, appellera les céréaliculteurs à plus de vigilance : «Je vous recommande d’avoir en plus de l’extincteur, un petite citerne d’eau non loin du champ. N’oubliez pas aussi de préparer des pelles. Elles vous serviront à éteindre le feu. Aussi, vous devriez avant de passer à la moisson d’avertir les policiers, les gendarmes, les pompiers... Vous aurez aussi tous les numéros de téléphone des services d’intervention. Prenez toutes les précautions nécessaires, il y va de toute une récolte qui n’est pas seulement la vôtre mais celle de tous les autres citoyens. C’est notre richesse», précisera cet interlocuteur ayant passé une grande partie de sa carrière professionnelle à l’unité de la Protection civile de Draâ El-Mizan. Mme Belfadel reprendra la parole pour assurer que toutes les moissonneuses-batteuses engagées sur son territoire durant toute cette période portent justement les numéros des services concernés. Sur ce, la délégation donne le coup d’envoi. Les moissonneuses-batteuses entrent en action et les premiers sacs de blé avaient été remplis sur le champ. Pour cette campagne, les services agricoles ont rassuré les céréaliculteurs que le nombre de machines est suffisant et que le problème du transport de la récolte jusqu’à la CCLS de Draâ Ben Khedda est assuré au quotidien. À noter que pour cette saison, 2 685 hectares seront moissonnés. Les services agricoles prévoient une récolte record qui dépassera les 60 000 quintaux, puisque toutes les conditions sont, d’après eux, favorables pour que les rendements soient meilleurs que les années précédentes. Des pics de 22 et 35 quintaux à l’hectare sont attendus dans la plupart des champs. La responsable de l’agriculture au niveau local soulignera que la campagne moissons-battages est suivie minute par minute : «Nous ne laisserons rien passer au hasard», rassurera-t-elle.

Amar Ouramdane

0