Par DDK | 8 Juillet 2018 | 1078 lecture(s)

Draâ Ben Khedda - Cité AADL

Un deuxième GAB pour la poste

Algérie Poste poursuit l’implantation des guichets automatiques à travers ses agences postales réparties sur le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Ces derniers jours, le tour est aux habitants de la ville de Draa Ben Khedda, 10kms à l’Ouest du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou. Enfin, après une attente qui a duré plusieurs mois, le distributeur de billets automatique (GAB) vient d’être mis en fonction. Il est situé au niveau de l’entrée principale de l’agence postale de la cité AADL à proximité de la daïra. C’est donc une bonne nouvelle pour les habitants non pas uniquement de cette cité mais de toute la ville «des cigognes». Alors qu’elle est incontestablement l’une des villes les plus importantes de la wilaya de Tizi-Ouzou, DBK ne dispose que d’un seul et unique guichet automatique. Situé au niveau de l’ancienne poste qui se trouve à la sortie Ouest de la ville, cette infrastructure est toujours en permanente saturation. L’unique guichet automatique mis en fonction à l’extérieur est tout le temps saturé lorsqu’il n’est pas hors connexion. Cette semaine donc, la mise en fonction de ce deuxième GAB a été agréablement accueillie par les citoyens qui y voient une porte de salut pour les interminables queues devant les agents. Peu connue justement par les habitants de la ville, la poste située à la cité AADL est peu fréquentée. Ce n’est que maintenant que les gens commencent à venir en entendant parler de l’ouverture de ce nouveau GAB. Toutefois, les détenteurs de l’ancienne carte sont désorientés, leurs cartes sont hors d’usage, le distributeur automatique de l’ancienne poste vient de s’adapter à la nouvelle carte Gold et le deuxième GAB aussi. Ces derniers jours donc, les citoyens en reviennent avec des airs d’étonnement en voyant leurs cartes rejetées. Sans doute mal informés, ces derniers ignorent que le GAB de l’ancienne poste est aussi passé au mode Gold n’acceptant que les nouvelles cartes. Au niveau de ces agences, le passage se fait sans aucun avertissement. Les usagers précisent qu’ils auraient souhaités être informés au préalable par simple affichage sur les machines. Cela aurait suffit, ajoutent-ils, pour leur éviter des déplacements inutiles et une perte de temps. En tout état de cause, l’ouverture de ce deuxième GAB soulagera sans nul doute les habitants de cette grande ville qui nécessite encore plu d’agences.

Akli. N.

0