Par DDK | 25 Juillet 2018 | 2659 lecture(s)

Aïn El Hammam

Drame à Igouffaf

Le village d’Igouffaf dans la commune d’Aït Yahia, daïra d’Aïn El Hammam, défraie la chronique depuis jeudi dernier, suite au drame qui a frappé un des villageois. C’est en allant à son travail, vers sept heures du matin, que Mokrane, employé de la subdivision des travaux publics d’Aïn El Hammam, a été violemment heurté par une voiture à quelques mètres de son domicile. Sitôt appelés, les éléments de la protection civile de l’ex-Michelet, dont le poste est situé à environ six kilomètres du lieu du drame, ont procédé à l’évacuation de la victime, inconsciente dans un état critique, vers le service des urgences de l’hôpital d’Aïn El Hammam. Après lui avoir prodigué les premiers soins, l’équipe médicale a décidé de transférer la victime vers le CHU Nedir de Tizi-Ouzou où elle devait bénéficier d’une meilleure prise en charge, vu son état. Malheureusement, Mokrane n’a pas survécu à ses multiples blessures. Et la nouvelle tomba comme un couperet, plongeant le village et toute la région dans la consternation. La matinée de dimanche dernier, de nombreux villageois d’Igouffaf s’étaient rassemblés devant le tribunal de l’ex-Michelet où le chauffeur du véhicule devait être présenté au procureur de la République. Le frère du défunt évoquera les raisons de ce drame. Selon lui, il ne s’agirait pas d’un accident mais, soutient-il : «Le défunt (la victime) a refusé d’accorder la main de sa fille au dit chauffeur».

A. O. T.

0