Par DDK | 26 Juillet 2018 | 1536 lecture(s)

AOKAS - Raccordement au gaz de ville

Ces oppositions qui bloquent le projet

Le projet de raccordement au réseau de gaz de ville semble rencontrer beaucoup de problèmes dans la commune d’Aokas.

En effet, après le blocage enregistré durant plusieurs années au quartier de Tidhelsine, du passage vers les communes de l’Est de Béjaïa, voilà qu’un groupe de familles saisit les services compétents pour s’opposer aux travaux entrepris sur leurs terres, à l’effet de raccorder une dizaine d’habitations au gaz naturel. «Nous portons à votre connaissance que nous sommes les propriétaires dument reconnus des terres qui font l’objet, en ce moment, de travaux sans notre consentement», soulignent-ils dans leur missive. Ils ont joint à leur écrit une copie du plan de masse et de l’acte de propriété datant de 1953. «Les services techniques ont décidé, sans nous informer en tant que propriétaires, de raccorder ces riverains au réseau de gaz de ville en entreprenant des travaux sur nos terrains. C’est carrément la violation du droit régissant la propriété», dira Azzedine, l’un des propriétaires. Selon ce dernier, c’est la décision unilatérale des pouvoirs publics qui a irrité les propriétaires qui ne sont pas contre le raccordement de ces habitations au réseau de gaz de ville. Comme par hasard, cela se passe à quelques encablures du quartier de Tidhelsine qui a défrayé la chronique en faisant accuser, de par le blocage du passage vers Souk El-Tenine, un retard énorme au taux de raccordement au gaz de ville dans la wilaya de Béjaïa. D’ailleurs, le fait de débloquer le passage vers Souk El-Tenine a permis à la wilaya de Béjaïa de voir son taux passer de 43 à 57 %. L’année dernière, ce sont près d’une centaine de milliers de foyers qui ont été raccordés, ou devant être raccordés après l’achèvement des travaux, au gaz de ville dans le cadre d’une opération de rattrapage. Les communes de Timezrit, Ilmaten, Amizour, Biziou, Amalou, Souk El-Tenine, Melbou et Tamridjt, entre autres, font partie de ce lot.

A. Gana

0