Par DDK | 30 Juillet 2018 | 704 lecture(s)

CNCCOPEN de Tizi-Ouzou

À propos des trois syndicalistes «exclus»…

Réagissant à la réplique des trois syndicalistes, déclarés par le syndicat exclus, qui affirmaient avoir démissionné bien avant leur exclusion, le bureau de wilaya de Tizi-Ouzou du SNCCOPEN revient à la charge et précise que les démissions des trois concernés ne pouvaient être acceptées pour les raisons suivantes : «B. M. et N. R. n’ont pas encore assaini leur situation financière et administrative. Le premier a volé un cartable plein de documents. (…) A eux deux, ils ont pris respectivement 77 plus 80 cartes et un tas de paperasse. (…) ce n’est pas contre vous qu’il faudrait diligenter une commission d’enquête ?» Le syndicat notera par ailleurs, à travers un courrier transmis au journal, que «tous les mensonges colportés par les trois exclus ont commencé après le gel du détachement de B. M. à cause de son indiscipline et son imponctualité (vient en retard et part avant l’heure) ainsi que son refus de travailler dans l’intérêt général du syndicat».

R. L.

0