Par DDK | 11 Aout 2018 | 701 lecture(s)

Béjaïa - La Protection civile fait son bilan comparatif

Un été plutôt clément

Un important incendie a été enregistré la semaine dernière à Tadarth Tamokrant. Le bilan est lourd : 13 hectares de forêt dont 8 hectares d’arbres fruitiers, y compris des oliviers, ont été ravagés.

La cellule de communication de la direction de la protection civile de BéjaÏa indique que la wilaya était jusque là épargnée par les feux de forêt, comparativement à l’année dernière, durant la même période. Ainsi donc, selon les pompiers, ces deux mois de juin et juillet 2018 ont été très cléments en comparaison avec la même période de l’année écoulée, seulement 136 ha ont été détruits par les flammes, avec 22 feux importants dépassants les 1 Ha de dégâts, comparativement à la même période de 2017, il y a eu plus de 1587 Ha de végétation partie en fumée. Cela dit, la vigilance doit toujours être de mise, pour la sauvegarde du patrimoine forestier. À signaler que les unités et les dispositifs mis en place, pour les deux campagnes, sont sur le qui-vive pour d’éventuelles interventions, et que l’aide des citoyens doit être de tous les temps, pour un été des plus agréables. Sans diminuer du rôle de la sensibilisation des citoyens, qui a été très active cette année, vu que les éléments de la protection civile, appuyés par les jeunes cadets, ont effectué plusieurs opérations de sensibilisation, sur les différents barrages de police sur la RN-09 et la RN-12, sur les trois dangers potentiels, à savoir, le danger de la baignade, des feux de forêts et des accidents de la circulation. Ces opérations étaient menées avec la participation de la police, de la gendarmerie, des Scouts et de différentes associations actives dans le domaine. D’autres opérations de sensibilisation sur les dangers des feux de forêts ont été effectuées sur l’initiative de la fédération des chasseurs de la wilaya de Béjaïa, de la conservation des forêts et de multiples associations, en sillonnant plusieurs massifs et endroits boisés de notre wilaya, sans oublier le Parc National de Gouraya qui a sollicité les pompiers pour de pareilles opérations au niveau du Parc de Gouraya, ces deux derniers mois. Les multiples émissions radiophoniques et télévisuelles effectuées sur les trois volets cités, ont été, certainement, très appréciées par les citoyens, et ont eu un apport positif sur cette saison estivale. Pour ce qui est des plages, cette année, on dénombre une faible affluence, 2673000 durant les mois de juin et juillet alors qu’ils étaient 5235500 à avoir fréquenté le littoral de Béjaïa l’année dernière à la même période. L’affluence des baigneurs a été moindre en ces deux mois de juin et juillet 2018, surtout les trois premières semaines du mois de juillet, pour reprendre sa tendance haussière la dernière semaine du même mois. Seulement, fort est de constater que le nombre d’interventions du dispositif de surveillance a augmenté, surtout la troisième décade du mois de juillet, où il a été, malheureusement, enregistré 8 noyés décédés durant les deux mois de juin et juillet, en diminution significative par rapport à la même période de l’année 2017 qui a dénombré 18 noyés décédés. À signaler, souligne la cellule de communication, que les cinq décès enregistrés le mois de juillet écoulé, sont dus toujours à l’imprudence, car le constat fait ressortir que deux hommes se sont noyés pendant que le fanion était rouge ; 1 enfant disparu en dehors des horaires de surveillance, un autre qui n’a pu être sauvé alors que le fanion était de couleur orange (noyés en difficultés au nombre de trois, deux sauvés in extremis) ; la cinquième victime était une femme non identifiée disparue dans une plage interdite à la baignade. Pour ce qui est des accidents de circulation, il a été enregistré, durant les mois de juin et juillet, 393 accidents engendrant 13 morts et 499 blessés, alors que durant la même période de l’année dernière, il y a eu 342 accidents ayant fait 19 morts et 484 blessés. Les accidents de la circulation mortels ont diminué durant ces deux derniers mois, passant de 19 morts à 13, ce qui dénote de la conscience des conducteurs et des résultats certains des différentes campagnes de sensibilisation.

A. Gana

0