Par DDK | 30 Aout 2018 | 1267 lecture(s)

Coopération entre les deux rives de la Méditerranée

Touiza Solidarité au secours des porteurs de projets

En adoptant une approche axée sur l’implication des expertises et savoir-faire des deux rives de la Méditerranée, tout en plaçant «l’humain au cœur de la coopération», Touiza Solidarité constitue un levier important en matière de collaboration et d’échange d’expérience entre l’Algérie, le Maroc,la Tunisie et la France.

Son objectif : promouvoir des projets de développement durable entre les territoires méditerranéens et tenter de diminuer, un tant soit peu, les inégalités et la pauvreté. Il coûte de préciser que dans les pays du Maghreb, le terme «Touiza», reflétant globalement la philosophie de l’association citée, fait référence à la pratique ancestrale consistant à unir les efforts de temps à autre, afin d’effectuer des travaux d’intérêt commun. Venant au secours des porteurs d’initiatives économiques concrètes, les membres de Touiza Solidarité s’efforcent d’adopter, depuis une vingtaine d’années, une démarche qui obéit à des considérations tenant, particulièrement, compte des «dynamiques de développement local endogène». Un procédé qui consiste à nouer des liens entre des acteurs locaux ayant diverses affiliations, comme les acteurs du domaine associatif, les opérateurs économiques, les représentants des institutions publiques, les chercheurs, etc. La concertation, l’échange ainsi que l’adoption permanente des projets à un environnement complexe et changeant, via les processus innovants, la stimulation du développement et l’économie sociale solidaire, l’entreprenariat féminin, en particulier, tout comme la mise en valeur des potentialités matérielles et immatérielles des territoires, tels sont les repères fondamentaux des membres de Touiza Solidarité. A titre indicatif, en vue de contribuer à la promotion du patrimoine artisanal kabyle, cette structure accorde des enveloppes financières sous forme de prêts d’honneur à treize artisanes originaires de Boghni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Cet apport financier aidera les artisanes de cette région rurale de Kabylie d’acquérir du matériel nécessaire à leur travail, dont notamment un four à poterie, des machines à coudre, des tissus… Sous l’égide de la même organisation, des formations ont été dispensées au profit de femmes dans les domaines de la poterie, la broderie-couture, le design ainsi que dans la gestion et comptabilité. Parmi les autres projets appuyés financièrement par Touiza Solidarité en Algérie, on cite le projet Taksebt-Fonds Solidaire, durablement ancré au sein des communes se trouvant aux alentours du barrage de Taksebt, dans la wilaya de Tizi-Ouzou. Il s’agit d’un programme qui inclut des cycles de formation techniques portant sur la fabrication de fromage, le conditionnement, la présentation et la normalisation des confitures, la gestion d’un clapier ou d’un rucher... La formation sur les coopératives, des séances de sensibilisation sur l’hygiène et la prophylaxie, les assurances et les modalités d’obtention de la carte d’artisan ou d’agriculteur, de même que des visites sur terrain, font également partie du même programme visant l’accompagnement d’initiateurs de projets économiques concrets. L’autre axe du plan en question met l’accent sur les circuits de commercialisation et la structuration de producteurs (trices), comme il tient compte aussi de la nouvelle dimension de tourisme solidaire dans la région de Béni Yenni.

D. T.

0