Par DDK | 13 Septembre 2018 | 833 lecture(s)

AHNIF - Bombe ayant explosé au mois d’août

Les autorités locales auprès des enfants blessés

À l’occasion de la rentrée scolaire 2018/2019, les familles des victimes de la bombe qui a explosé à la fin du mois d’août dernier, au village de Thameziavth, relevant de la commune d’Ahnif, au Sud-est de la wilaya de Bouira, ont reçu la visite d’une délégation, à sa tête le chef de daïra de M’Chedallah, accompagné du président de l’Assemblée communale d’Ahnif par intérim, M. Zïar Abderrahmane, du président de la commission sociale de la commune, M. Zaïdi Kamel, des membres du Croissant-Rouge (CRA) de Bouira, des représentants de la direction de l’Action sociale, des officiers de la sûreté de la daïra et de la brigade de Gendarmerie et d’autres responsables. Cette délégation a tenu à apporter un soutien moral aux familles, exprimant «l’entière solidarité» des pouvoirs publics avec ces dernières après le malheur qui les a frappées. Pour cette circonstance, les autorités locales ont tenu à faire un geste en faveur des enfants blessés par l’accident, en leur offrant des tablettes, des cartables et autres articles scolaires. Par ailleurs, un apport financier a été destiné aux parents de la victime Hocine Bachir, âgé de 12 ans, décédé lors de l’explosion de la bombe de fabrication artisanale. Un drame qui, rappelons-le, a secoué la localité de Tameziavt le 18 août dernier en fin de journée. L’engin explosif avait été dissimulé près d’un sentier à proximité d’un buisson, à mi-chemin entre un détachement militaire et les premières demeures de ce village. «Le chef daïra et les pouvoirs publics nous ont assuré de leur entière disponibilité à nous aider dans toutes nos démarches. Ils nous ont aussi rassurés quant à une prise en charge réelle et effective de l’État des enfants blessés lors de cette explosion», déclare le père de l’une des victimes.

Khaled Hocine.

0