Par DDK | 8 Novembre 2018 | 988 lecture(s)

DRAÂ EL-MIZAN - Ils ont observé leur 2e sit-in avant-hier

Les demandeurs de livrets fonciers en colère

C'est la deuxième fois en l’espace d’une semaine que les demandeurs de livrets fonciers et autres documents du ressort de la conservation foncière de Draâ El-Mizan dénoncent les lenteurs bureaucratiques.

«Nous avons observé un sit-in à la veille du 1er novembre. Lundi dernier, nous avons carrément fermé la porte de ce service parce que nous ne pouvons plus supporter cette situation», a déclaré l'un des contestataires. «Tous les lundis et mercredis, journées de réception, soit le conservateur par intérim est absent soit nos doléances sont rejetées», a expliqué un autre protestataire. Lundi dernier, les responsables locaux, dont le maire et le chef de sécurité, sont intervenus pour régler la situation : «Nous ne savons pas encore ce qui a été décidé à ce sujet. Nous saisissons cette occasion pour interpeller encore une fois le wali, le directeur de la conservation foncière de wilaya ainsi que le ministre des Finances parce que rien ne va dans ce service», s’écrie un autre intervenant qui fera savoir que même les certificats dits «négatifs», délivrés normalement une semaine après demande, ne sont établis que quinze jours plus tard. «Pourtant, suite à notre courrier de juillet dernier, rappellera un autre interlocuteur, deux conservateurs ont été désignés pour assurer le bon fonctionnement de cette agence. Malheureusement, nous sommes toujours à la case départ». Et d’ajouter : «Certains livrets fonciers ont été signés par l'ex-conservateur en septembre, actuellement muté à Boghni, pendant que des dizaines de dossiers sont toujours dans les tiroirs en attente de régularisation. C'est dire que nous sommes dans l'expectative quand on sait que ces livrets fonciers sont indispensables dans la constitution de plusieurs dossiers, notamment d’expropriation». D’après los plaignants, la situation dans ce service n'a pas évolué bien que le directeur de la conservation de la wilaya ait répondu favorablement aux doléances des citoyens en désignant des intérimaires. «Nous demandons encore une fois la nomination d'un conservateur titulaire à ce poste pour que cette conservation fonctionne normalement. Les intérimaires font dans le provisoire, ce qui pénalise lourdement les citoyens s'adressant à ce service pour un livret foncier ou tout autre document», concluront les plaignants.

Amar Ouramdane

0