Par DDK | 20 Mars 2017 | 797 lecture(s)

Béjaïa Célébration de la Journée internationale des forêts

Le massif de l’Akfadou comme point de chute

La Journée internationale des forêts a été célébrée, vendredi dernier, dans la daïra de Chemini. Cet événement a été l’occasion pour certains particuliers de Béjaïa de clôturer leur campagne de reboisement de l’année en cours. Cette opération, faite en collaboration avec la conservation des forets, les autorités locales et le mouvement associatif, a permis de planter 2.000 cèdres de l’Atlas sur une surface de deux hectares dans les communes de Chemini et Tibane. Cette opération de reboisement, qui a mobilisé plus de 400 personnes, entre dans le cadre d’un plan global de reboisement qui a débuté en 2016. Celui-ci a déjà permis de replanter plus de 265 caroubiers dans la forêt de Béni Segoual (commune de Melbou), plus de 400 caroubiers à Yemma Gouraya et 300 cèdres d’Atlas au niveau de Takintoucht (Commune de Kendira). Ce reboisement collaboratif permettra la reforestation d’une région soumise à d’importants dégâts occasionnés par les incendies. Par ailleurs, la célébration de cette Journée ne s’est pas limitée à la plantation d’arbres. Il y a eu également une promenade dite «verte», à travers le massif de l’Akfadou. Sur place, le représentant de la conservation des forêts a donné moult explications sur les différents aspects présentés par cette forêt du Massif d’Akfadou.

A Gana

0