Par DDK | 17 Juillet 2017 | 907 lecture(s)

Feraoun

La crise de l'eau potable persiste !

La pénurie de l'eau potable sur les réseaux de distribution continue d'affecter durement plusieurs localités de la wilaya de Béjaïa. La commune de Feraoun n'échappe pas à ce problème lancinant qui tient en haleine sa population. Nonobstant le raccordement de cette municipalité aux eaux du barrage de Tichy Haf, force est de constater que la distribution de l'eau au niveau des réseaux d’alimentation connaît quelques perturbations. En effet, cette situation touche presque tous les villages de cette localité, surtout le village d'Akentas, qui a vu son alimentation en eau rationnée à cause de sa rareté. Selon des sources locales, cet état de fait a poussé certains habitants de ce village à se rebiffer en procédant, il y a quelques jours de cela, à la fermeture des stations de pompage d'Azrou et de Lota Ouadouz, pour protester contre la pénurie de l'eau potable et exiger une "distribution équitable entre tous les villages". Après ces événements, un climat délétère s'est "installé" dans la région, où les habitants des différents villages notamment d'Akentas et du chef-lieu communal de Feraoun "vivaient dans une tension extrême". Ce qui a poussé les sages et les représentants des différents villages à se réunir sous la houlette des autorités communales, et ce, afin de trouver une solution à ce problème et situation conflictuelle née de la pénurie de l'eau potable et de sa distribution rationnée et décriée aussi. Ainsi, il était convenu, après des débats houleux, de créer, comme première mesure, une cellule de crise et de suivi, composée des services techniques de l'APC, de la subdivision de l'hydraulique et de l'ADE de Béjaïa ainsi que de deux représentants de chaque village. La deuxième mesure retenue a trait à la distribution équitable de l'eau potable entre les villages à travers la mise en place de compteurs, pour "vérifier les quantités distribuées". «Ces propositions ont été adoptées à l'unanimité par les présents, et ce dans le but de régler définitivement ce problème d'eau potable, et permettre par là même à tous les villages d'avoir leur ration équitablement», indique notre source.

Syphax Y.

0